VIDEO. Après les attentats, ces femmes veulent devenir françaises en signe de résistance

Après les attentats, Annabelle Roberts et Maline Rydhal, qui habitent et travaillent en France, ont décidé de sauter le pas et de se faire naturaliser.

Voir la vidéo
France 2

Cela va faire un mois que les attentats de Paris se sont déroulés. Bouleversées par ces attaques, deux jeunes femmes rencontrées par France 2 ont pris la décision de devenir Françaises. La tragédie et la réaction qui a suivi les ont poussés à franchir le pas et à acquérir la nationalité.

"Une manière de résister"

Annabelle Roberts, Canadienne et mère de deux enfants, et Maline Rydahl , écrivaine danoise, veulent devenir française depuis les attentats. La première est arrivée à Paris il y a dix ans. Mariée à un Français, la jeune femme dirige une entreprise de formation. Mais jusqu'au 13 novembre, la naturalisation ne s'imposait pas : "C'est une manière de résister, explique-t-elle, et de faire quelque chose, mais sans être dans la colère, dans la violence ou dans la haine". Maline Rydahl a elle aussi ressenti l'urgence de devenir française pour répondre à la folie des terroristes : "On a vraiment l'impression qu'ils visent la France et les Français, et bien dans ce cas-là, moi aussi je suis française", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau français flotte au vent, place de la République à Paris, le 22 novembre 2015.
Un drapeau français flotte au vent, place de la République à Paris, le 22 novembre 2015. (LOIC VENANCE / AFP)