Attentats de Paris : qu'en est-il de l'indemnisation des victimes ?

Une semaine après les attentats du 13 novembre, la question des indemnisations des victimes est très importante. France 3 fait le point.

FRANCE 3

Le fonds de garantie des victimes (FGTI) vient d'effectuer ses tous premiers versements pour aider les familles endeuillées et les blessés. Le fonds pour l'indemnisation des victimes d'attentats a été créé en 1986, à la suite d'une vague d'attaques contre les grands magasins parisiens. Avec une trentaine de personnes pour instruire les dossiers, le fonds est situé à Vincennes (Val-de-Marne). Vendredi 20 novembre, le ministre de l'Économie a insisté sur la nécessité d'agir rapidement.

1,2 milliard d'euros de réserve

Pour les victimes elles-mêmes et leur famille, le fonds évalue les préjudices corporels, moraux, économiques. Adaptation du logement pour les handicapés, compensation des pertes de revenus, soutien aux familles et aux orphelins, le fonds de garantie est alimenté par une contribution obligatoire sur les contrats d'assurance. Il dispose actuellement de 1,2 milliard d'euros de réserve pour venir en aide aux victimes et à leur famille. Dans le meilleur des cas, un dossier peut être traité en trois mois par le fonds, mais l'association FENVAC conseille aux victimes de se faire aider par des avocats spécialisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passants rendent hommage aux victimes des attentats de Paris, vendredi 20 novembre, place de la République.
Des passants rendent hommage aux victimes des attentats de Paris, vendredi 20 novembre, place de la République. (TSUYOSHI MATSUMOTO / YOMIURI / AFP)