Cet article date de plus de cinq ans.

Attentats de Paris : les pistes qui ont mené les enquêteurs à Saint-Denis

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentats de Paris : les pistes qui ont mené les enquêteurs à Saint-Denis
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 revient sur la façon dont l'enquête a mené la police à cet appartement de Saint-Denis.

Plusieurs indices ont permis de mener les enquêteurs à l'appartement de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) où les forces de l'ordre ont donné l'assaut mercredi 18 novembre au petit matin. Dans un téléphone portable retrouvé à l'intérieur d'une poubelle à proximité du Bataclan, ils retrouvent un plan de la salle et un SMS : "On est parti, on commence". L'adresse de l'expéditeur serait le 49, rue de la République à Saint-Denis, où la cousine d'Abdelhamid Abaaoud s'est fait exploser ce matin. Les enquêteurs, aidés par les services de renseignement marocains, ont facilement retrouvé la trace de cette Française, triplement sur écoute.

L'état d'urgence a facilité l'enquête

C'est aussi l'état d'urgence qui a permis une telle progression de l'enquête. "Sans l'état d'urgence, les perquisitions administratives n'auraient pas été possibles", explique Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur. Les écoutes et saisies récentes poussent les enquêteurs à croire que deux autres attentats étaient imminents, à la Défense et à Roissy Charles-de-Gaulle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.