Attentats à Paris : retour sur le fil des événements

Une attaque simultanée réalisée par plusieurs hommes a transformé Saint-Denis et Paris en théâtre de guerre urbaine.

FRANCE 2

En quelques heures, trois commandos terroristes ont semé la terreur dans Paris, vendredi 13 novembre. Au moins 129 morts sont à déplorer.
Tout commence à 21h20 au stade de France. Les Bleus affrontent l'Allemagne. L'ambiance est festive quand soudain une détonation puissante, puis une deuxième retentissent. Personne ne sait encore que deux kamikazes viennent de se faire exploser et qu'au même moment, une fusillade est en train d'éclater dans le 10e arrondissement.
Des assaillants en voiture ouvrent le feu à la kalachnikov sur les clients d'un restaurant. Les victimes s'effondrent. On compte au moins 12 morts. L'assaut a duré une ou deux minutes. Les tireurs continuent leur route et abattent au moins cinq personnes dans une rue voisine. La stupeur s'abat sur tout le pays.
À 21h 35, la méthode est la même rue de Charonne. Les clients d'un restaurant sont abattus au fusil d'assaut. Cinq minutes plus tard, un terroriste se fait exploser boulevard Voltaire sans faire de victime. Mais un huis clos tragique commence au Bataclan alors qu'un concert de rock bat son plein.

Un assaut de 30 minutes

Quatres hommes ouvrent le feu. Les 1 500 spectateurs se sont retrouvés pris au piège. Au stade de France, les spectateurs terrorisés se retrouvent sur la pelouse à la fin du match.
Les spectateurs du Bataclan sont pris en otage par les tireurs. À 0h20, l'assaut est donné. 30 minutes d'intervention. Deux kamikazes se font exploser, un autre est abattu. Dans la salle, les policiers découvrent l'horreur. Au moins 89 morts, des dizaines de blessés et un pays sidéré.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers après un attentat perpétré à Saint-Denis au Stade de France, le 13 novembre 2015.
Des policiers après un attentat perpétré à Saint-Denis au Stade de France, le 13 novembre 2015. (MAXPPP)