Attentats à Paris : Mathieu Guidère déplore un "laisser-aller sécuritaire" en France

Spécialiste du monde arabe, Mathieu Guidère et le premier invité du Soir 3 de ce samedi 14 novembre. Il décrypte les attaques terroristes menées à Paris par le groupe État islamique.

FRANCE 3

Pour Mathieu Guidère, spécialiste du monde arabe et invité du Soir 3 de ce samedi 14 novembre, cela ne fait aucun doute : les attentats meurtriers menés à Paris hier ont été pilotés à distance. Il s'alarme notamment à propos du communiqué de revendication du groupe État islamique qui annonce huit kamikazes alors que seuls sept terroristes sont morts le 13 novembre : "Il y a un kamikaze manquant. On ne sait pas où il est".

La France a été ciblée pour la première fois par un terrorisme massif. Les assaillants étaient organisés et ont réussi à monter une opération indétectable et coordonnée. "C'est un véritable tournant", assure Mathieu Guidère, qui ajoute : "A travers cette action, les terroristes démontrent qu'ils sont capables de faire à Paris ce qu'ils font à Bagdad, Damas, Beyrouth".

Davantage de caméras dans les rues de Paris ?

Pour Mathieu Guidère, "il y a un problème culturel sur la sécurité en France". "Cela fait plus d'un an que le gouvernement dit que nous sommes en guerre. Mais les gens pensent que la guerre est très loin", précise celui qui appelle à installer davantage de caméras à Paris à l'image de ce qui se fait à Londres et à Bruxelles pour sécuriser les rues. "Il y a un laisser-aller sécuritaire, culturel. Les gens ne respectent pas les lois de façon générale et cela contribue à un climat d'insécurité. Les terroristes utilisent ces failles", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat patrouille rue de Charonne, à Paris, le 14 novembre 2015.
Un soldat patrouille rue de Charonne, à Paris, le 14 novembre 2015. (PIERRE CONSTANT / AFP)