Attentats à Paris : le témoignage de l'un des survivants de cette folie meurtrière

Julien Pearce, journaliste à Europe 1 était présent au Bataclan hier lors de la fusillade. Il livre son témoignage.

FRANCE 2

Julien Pearce a été témoin de la scène d'une violence inouïe au Bataclan vendredi 13 novembre. Mais le journaliste d'Europe 1 a réussi à s'enfuir et à échapper aux terroristes.
"Ça faisait environ trois quarts d'heure que le groupe principal était sur scène et jouait quand il y a eu des... au départ on pensait que c'était des pétards qui venaient derrière nous. Quand je me suis retourné, j'ai vu trois-quatre individus à l'arrière de la fosse habillés en noir et qui pointaient les kalachnikovs vers nous et qui tiraient à l'aveugle sur tout le monde". Le journaliste détaille la scène d'horreur. "On voyait les flammes sortir des canons. Tout le monde s'est couché sur le sol. Je me suis retrouvé avec deux-trois personnes sur moi qui tentaient de gravir cet amas de corps pour tenter de monter sur la scène et trouver refuge. C'est ce qui probablement m'a sauvé la vie. Ces personnes ont été les premières que j'ai vues à s'effondrer, touchées par balle".
Il raconte avoir vu un tireur qui n'avait pas le visage couvert. Il "était d'un calme effroyable et avait le visage extrêmement juvénile, une vingtaine d'années".

"C'était un tir aux pigeons"

L'homme a réussi à se réfugier dans une petite pièce au fond avec d'autres spectateurs. Mais faute de sortie, il décide de retraverser la scène, sous les tirs. Julien Pearce dit avoir vu "des dizaines et des dizaines de corps sans vie et une marre de sang".
24 heures après, "il réalise et c'est dur". "C'était un tir aux pigeons. (...) Ils venaient tuer des Français".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une victime des attentats de Paris, près du Bataclan, dans le 11e arrondissement, le 14 novembre 2015. 
Une victime des attentats de Paris, près du Bataclan, dans le 11e arrondissement, le 14 novembre 2015.  (KAMIL ZIHNIOGLU / AP / SIPA)