Attentats à Paris : "J'ai vu du sang, partout..."

La capitale française vit une soirée d'horreur ce vendredi 13 novembre, avec plusieurs fusillades et explosions à divers endroits. Les témoignages glaçants tombent alors qu'un Conseil des ministres exceptionnel doit avoir lieu.

FRANCE 3

L'horreur frappe Paris ce vendredi 13 novembre. Des attaques coordonnées ont lieu ce soir dans la capitale et au Stade de France à Saint-Denis. Le bilan s'annonce effroyable. A 23h45, une prise d'otages se tient toujours au Bataclan, où on redoute beaucoup de victimes. Thomas assistait à un concert dans la salle et a pu sortir malgré l'assaut de plusieurs personnes lourdement armées.

"J'ai vu du sang, partout... Les gens ont tiré en plein milieu du concert. Ils ont commencé à tirer dans la foule. On s'est tous allongé par terre", confie-t-il au Soir 3 par téléphone. Très éprouvé, le spectateur dit avoir entendu "entre 50 et 100 coups de feu". "Il y avait des cadavres autour de moi", ajoute-t-il, alors que la prise d'otages se poursuit.

François Hollande va s'exprimer

Hugues Huet indique que "selon une source proche du dossier", le bilan global des attaques "serait maintenant de 35 morts". Mais celui-ci pourrait encore s'alourdir dramatiquement dans les heures à venir. Un Conseil des ministres exceptionnel doit avoir lieu dans les minutes à venir et François Hollande doit s'exprimer à la nation. La préfecture de police de Paris demande à chacun de rester chez soi et d'éviter les déplacements dans la capitale durant la nuit. Les manifestations sont interdites.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes, dont des journalistes, se protègent derrière des poubelles à proximité du Bataclan, à Paris.
Des personnes, dont des journalistes, se protègent derrière des poubelles à proximité du Bataclan, à Paris. (DOMINIQUE FAGET / AFP)