Militaires attaqués à Valence : fin de la garde à vue pour le suspect

La justice devra ensuite décider si elle le poursuit pour des actes de terrorisme ou tentative d'assassinat. Le point avec Florian Litzler, en duplex de Valence (Drôme).

FRANCE 2

Il s'agit bien d'un acte isolé. Les enquêteurs excluent pour le moment la piste terroriste, deux jours après qu'un automobiliste a foncé sur des soldats en faction devant la mosquée de Valence (Drôme). Pour autant, des documents de propagande jihadiste ont été retrouvés sur son ordinateur. Que va-t-il se passer maintenant ? Florian Litzler est devant l'hôpital où le jeune homme se trouve toujours. "Cet après-midi, c'est la fin de la garde à vue du suspect. Son état de santé s'améliore, il a été entendu tout le week-end par les enquêteurs, et à l'issue de sa garde à vue, il sera très probablement mis en examen", indique le journaliste.

Terrorisme ou tentative d'assassinat ?

Pour l'instant, les enquêteurs privilégient donc l'acte isolé, le parquet antiterroriste n'a pas été saisi même si l'homme se réclame lui-même de l'islam radical. "En effet, des images de propagade jihadiste ont été retrouvées chez lui, et il a affirmé vouloir tuer et être tué par des militaires. A l'issue de sa garde à vue, on saura donc si la justice le poursuit pour des actes de terrorisme ou pour des tentatives d'assassinat. Enfin un mot sur l'homme qui avait été touché par une balle perdue pendant l'attaque. Son fils a expliqué que son père était très choqué mais qu'il allait mieux. Il est d'ailleurs sorti de l'hôpital", termine le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers français, près de la voiture qui a foncé sur des militaires postès devant la mosquée de Valence (Drôme), le 1er janvier 2016.
Des policiers français, près de la voiture qui a foncé sur des militaires postès devant la mosquée de Valence (Drôme), le 1er janvier 2016. (PATRICK GARDIN / AFP)