Attentat de Nice : vivre avec la peur

L'attentat de Nice survenu en plein cœur de l'été a eu comme conséquence l'annulation de plusieurs manifestations, comme le feu d'artifice prévu à Saint-Cyr-sur-Mer (Var).

France 3

Saint-Cyr (Var) se réveille et la plage des Lecques se remplit doucement, comme si rien ne pouvait troubler le rythme des vacances, après l'attentat de Nice qui a fait au moins 84 victimes jeudi 14 juillet. Mais le matin, les clients de ce glacier ne parlent que du drame. "Maintenant, il y a la psychose qui s'installe, depuis que je suis arrivée à 10 heures ce matin, les gens ne parlent que des attentats", indique la commerçante. 

"On se lève en pleurant" 

Ici, le vent a soufflé fort depuis deux jours et comme sur tout le littoral varois jusqu'à Marseille, le feu d'artifice a été reporté au week-end. "On se lève en pleurant, mais on avance toujours, car c'est important", estime cette vacancière. Malgré les jeux de sable avec leurs enfants, Anne et Édith sont pensives et répondent avec gravité. Il n'y aura pas de feu d'artifice à Saint-Cyr cette année, la mairie a choisi de respecter les trois jours de deuil national. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La baie de la Moutte à Saint-Cyr-sur-Mer (Var), le 3 septembre 2014.
La baie de la Moutte à Saint-Cyr-sur-Mer (Var), le 3 septembre 2014. ( HEMIS.FR / AFP )