Attentat de Nice : "Le visage du terrorisme change"

En plateau, Olivier Martin revient sur le nouveau profil de terroriste qui a fait son apparition avec Mohamed Lahouaiej Bouhlel.

France 3

Peut-on dire qu'avec Mohamed Lahouaiej Bouhlel un nouveau profil de terroriste a fait son apparition avec l'attaque au camion à Nice le 14-juillet, qui a fait au moins 84 victimes ? "Oui, tout d'abord parce qu'il ne fuguerait pas dans les radars du renseignement français. Il n'était pas fiché par les services antiterroristes. Il était donc indétectable", note Olivier Martin, en direct sur le plateau de France 3.

Autonome

Par ailleurs, "il n'a laissé aucune trace à son domicile d'allégeance au groupe État islamique", note le journaliste de France 3, avant d'ajouter : "Deuxièmement, il était autonome, capable d'après les premiers éléments de l'enquête de préméditer une opération terroriste, de l'organiser, de la mener à terme avec très peu de logistique. Pas d'armes de guerre, pas d'engins explosifs, il n'a pas non plus fréquenté les camps d'entraînement en Irak et en Syrie". Et de conclure : "Le visage du terrorisme change et on passe d'action de type commando [...] à une tuerie de masse menée par un seul homme."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le camion du tueur, criblé de balles, le 15 juillet 2016 à Nice (Alpes-Maritimes).
Le camion du tueur, criblé de balles, le 15 juillet 2016 à Nice (Alpes-Maritimes). (VALERY HACHE / AFP)