Attentat de Nice : le témoignage des grands-parents de l'une des plus jeunes victimes

Les équipes de France 3 ont recueilli le témoignage des grands-parents de Léana, une des plus jeunes victimes de l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes). Elle avait deux ans lors de l'attaque.

France 3

Depuis un an, la douleur ne s'estompe pas. Une caresse sur une photo, un baiser, Annick et Alain se raccrochent au peu qu'il leur reste de Léana, leur petite-fille de deux ans fauchée lors de l'attentat de Nice (Alpes-Maritimes). "Contrairement à ce que disent beaucoup de personnes, nous ne sommes pas en période de reconstruction. Nous sommes toujours en période de déconstruction. Ça apporte encore de la douleur, de la souffrance, que nous essayons de surmonter comme nous le pouvons", livre Alain.

Nouvelle naissance

Il y a 8 mois, Margaux, la mère de la petite fille avait accepté de parler de son désarroi. À l'époque, elle avait trouvé un emploi d'assistante maternelle, insurmontable pour une maman en deuil, elle avait dû renoncer. Parallèlement son RSA lui avait été retiré, car elle n'avait plus d'enfant à charge. À la douleur s'était ajoutée la colère. Nice se prépare aux commémorations de l'attentat. Un moment difficile pour Annick et Alain, mais ils l'affrontent avec une force supplémentaire. Margaux, leur fille, vient de donner naissance à un bébé il y a trois semaines.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passants se recueillent sur la Promenade des Anglais en hommage aux victimes de l\'attentat de Nice, le 18 juillet 2016.
Des passants se recueillent sur la Promenade des Anglais en hommage aux victimes de l'attentat de Nice, le 18 juillet 2016. (VALERY HACHE / AFP)