Cet article date de plus de cinq ans.

Attentat à Nice : polémique sur la sécurité

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attentat à Nice : polémique sur la sécurité
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une policière municipale a dénoncé des pressions du ministère de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a porté plainte.

Toute la journée de dimanche 24 juillet, Sandra Bertin a maintenu ses propos. En charge de la vidéosurveillance le soir du 14-juillet à Nice, elle raconte avoir été sollicitée pour rédiger un rapport. Sur trois pages, la policière détaille ce qu'elle a vu sur ses écrans de surveillance le soir du 14-juillet, minute par minute. À trois reprises, elle signale l'intervention de la police nationale et municipale.

Plainte pour diffamation

Pendant la rédaction de ce rapport, elle dit avoir reçu des pressions d'une personne du ministère de l'Intérieur par téléphone : "celle-ci voulait absolument que je fasse apparaitre dans mon rapport des positionnements précis quant aux forces de police d'état (...) Ce n'est pas que les policiers n'y étaient pas, c'est le fait que je ne les voyais pas." Son rapport achevé, Sandra Bertin l'envoie par mail à deux membres de la ville de Nice et une commissaire de police qui travaille à la direction centrale de la sécurité publique à Paris et non au cabinet du ministre. Le ministère de l'Intérieur a porté plainte pour diffamation, la policière annonce saisir la justice ce lundi 25 après-midi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attentat de Nice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.