Terrorisme : trois hommes soupçonnés de préparer un attentat depuis la prison

Trois individus ont été mis en examen le 26 juillet après avoir été soupçonnés de préparer des actions violentes contre le personnel pénitentiaire. 

FRANCE 3

S'attaquer à des passants au hasard, s'en prendre à des institutions ou agresser des surveillants de prison. Le projet d'attentat était encore très imprécis, mais il a été déjoué, trois hommes ont été mis en examen, le 26 juillet. Le premier est un ancien légionnaire de 42 ans. Radicalisé en détention, il venait de sortir de prison. Le deuxième est ce qu'on appelle un revenant de 31 ans. De retour de Syrie, il a été condamné à six ans de prison et purgeait sa peine à Châteaudun (Eure-et-Loir). Le troisième, décrit comme le cerveau du groupe, a 27 ans. Il a été condamné pour apologie du terrorisme.

Le cerveau de l'opération surveillé

Au grès des changements de prisons, les trois hommes se croisent, se rapprochent et réussissent même à communiquer via des messages. Ils évoquent des pistes pour récupérer des armes. Discrètement, le service de renseignement pénitentiaire surveille l'instigateur et place sa cellule sur écoute. C'est la sortie de prison de l'un d'entre eux, prévue en août, qui a accéléré le coup de filet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un surveillant pénitentiaire dans le quartier de prévention de la radicalisation, à la prison de la Santé, le 12 juillet 2019. (Photo d\'illustration)
Un surveillant pénitentiaire dans le quartier de prévention de la radicalisation, à la prison de la Santé, le 12 juillet 2019. (Photo d'illustration) (DOMINIQUE FAGET / AFP)