Nord : vaste opération antiterroriste

Vaste opération antiterroriste ce mercredi 5 juillet entre la Belgique et la France. Cinq personnes ont été interpellées à Bruxelles et dans le Nord. Elles seraient en lien avec un gang de motards dont certains membres sont proches de la mouvance islamiste.

L'opération antiterroriste a commencé au petit matin. Une trentaine de policiers cagoulés et lourdement armés ont fait irruption dans un quartier résidentiel de Wattignies au sud de Lille (Nord) surprenant les voisins dans leur sommeil. L'homme âgé de 42 ans a été interpellé alors qu'il tentait de s'enfuir. Il est soupçonné d'avoir voulu mener une action violente, son domicile a été perquisitionné. Une opération menée en coordination avec la police belge, qui au même moment a procédé à quatre arrestations à Anderlecht près de Bruxelles (Belgique).

Les "kamikaze riders"

Des armes et des munitions ont été saisies. Toutes les personnes interpellées sont soupçonnées d'être en lien avec un groupe de motards belges suspectés de radicalisation : les "kamikaze riders". Parmi les personnes interpellées ce mercredi, deux frères. L'un d'entre eux a été condamné à 6 ans de prison en octobre dernier pour appartenance à un groupe terroriste. Il est soupçonné d'avoir participé à un attentat à Bruxelles en décembre 2015, soit quelques semaines après les attaques de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers de l\'unité antiterroriste et de la DGSI à Wattignies (Nord), où un homme a été arrêté le 5 juillet 2017.
Des policiers de l'unité antiterroriste et de la DGSI à Wattignies (Nord), où un homme a été arrêté le 5 juillet 2017. (DENIS CHARLET / AFP)