Cet article date de plus de cinq ans.

Agression de trois militaires à Nice : le deuxième suspect relâché

La garde à vue du principal suspect, Moussa Coulibaly a, elle, été prolongée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'une caméra de vidéosurveillance filmant Moussa Coulibaly, l'agresseur présumé de trois militaires à Nice le 3 février, lors de son passage en Turquie, au début de l'année 2015. (TURKISH PRIME MINISTER'S OFFICE / AFP)

Pour l'instant, Moussa Coulibaly n'a fait aucune déclaration aux enquêteurs. La garde à vue de l'homme arrêté mardi après-midi après avoir agressé au couteau trois militaires en faction devant un centre communautaire juif de Nice, a été prolongée de 24 heures, a indiqué une source judiciaire, mercredi 4 février.

L'homme avait été vu dans le tram avec Moussa Coulibaly

Le second homme interpellé mardi après-midi dans le cadre de cette enquête conduite par le parquet antiterroriste de Paris a, en revanche, été remis en liberté, mercredi en début d'après-midi.

Ce Canadien, né au Tchad et âgé de 43 ans, avait été aperçu mardi dans le tramway de Nice avec Moussa Coulibaly, avant l'agression de trois militaires dans le centre-ville. Mais il "n'a aucun lien" avec l'agresseur, a ajouté cette source.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.