Attaque de Notre-Dame de Paris : le témoignage du policier blessé

Le policier sorti de l'hôpital va bien, mais réalise qu'il a échappé de peu à la mort. Ce fonctionnaire raconte comment il a été pris pour cible hier, mardi 6 juin, sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame. 

France 3

Sur cette vidéo amateur, on le voit s'éloigner en titubant. Il se tient la nuque. Ce jeune policier de 22 ans vient d'être sauvagement agressé par le terroriste hier mardi. Ce mercredi 7 juin au soir, il témoigne pour la première fois. "On renseignait un touriste qui nous demandait la direction pour aller à Montparnasse, on a à peine fini que je me retourne pour reprendre la patrouille et l'individu sort d'un groupe de personnes et là le collègue crie 'attention !' et je prends un coup de marteau à l'arrière de la tête. Ce qui fait que je me jette au sol et le collègue ouvre le feu pour empêcher le deuxième coup d'arriver", témoigne le jeune homme.

Il souffre d'un léger traumatisme crânien

À ce moment-là, le jeune homme se dit : "S'il arrive à me porter un deuxième coup au visage je ne vais pas me relever". "Au moment où il crie 'C'est pour la Syrie !', j'ai réalisé que c'était quelqu'un qui avait préparé son attaque pour nous avoir", confie le jeune policier, victime de l'attaque terroriste. Atteint au thorax, le terroriste est maîtrisé par les collègues du policier. Le jeune homme blessé souffre d'un léger traumatisme crânien et est sorti de l'hôpital hier, mardi 6 juin au soir. Le policier se dit aujourd'hui prêt à reprendre rapidement le travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agents déployés autour de Notre-Dame de Paris, après l\'agression d\'un policier par un homme qui s\'est présenté comme \"un soldat du califat\", le 6 juin 2017.
Des agents déployés autour de Notre-Dame de Paris, après l'agression d'un policier par un homme qui s'est présenté comme "un soldat du califat", le 6 juin 2017. (SAMUEL BOIVIN / CITIZENSIDE / AFP)