SNCF : un coup de feu tiré dans un TGV, un homme interpellé au Creusot, aucun blessé

L'individu, âgé d'une trentaine d'années, a été interpellé par la gendarmerie.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La rame d'un TGV immobilisé après un incident, le 13 juillet 2023, en gare du Creusot (Saône-et-Loire). (GILLES SILARD / FRANCE TELEVISIONS)

Le trajet d'un TGV Annecy-Paris a été perturbé, jeudi 13 juillet, par "la présence d'un individu agressif à bord", a-t-on appris auprès de la SNCF. C'est un policier en civil présent à bord qui est intervenu. L'individu "est un monsieur qui cherchait à ouvrir les portes", a expliqué une voyageuse interrogée par France Télévisions. "lI a pris le marteau de secours pour casser la vitre. Un policier [en civil] est arrivé. [L'homme] a réussi à récupérer son arme". Il aurait alors réussi à ouvrir le feu.

L'homme, âgé d'une trentaine d'années, a été interpellé par la gendarmerie en gare du Creusot (Saône-et-Loire), où la rame "a été immobilisée" pour les besoins de l'enquête, a indiqué la même source. Aucun blessé n'est à déplorer, précise le parquet de Châlon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

Une cellule psychologique mise en place

Selon un journaliste de franceinfo, présent lui aussi dans le TGV, l'homme est monté dans le train en gare d'Annecy (Haute-Savoie). S'il n'y a aucun blessé à bord, la SNCF a annoncé que le train circulait désormais avec plus de deux heures de retard. Une cellule psychologique a été mise en place pour les voyageurs qui en ont besoin.

Les voyageurs arrêtés au Creusot sont montés dans un autre TGV en provenance de Lyon, et ont pu repartir vers Paris. "Un TGV est parti de Lyon pour prendre en charge les passagers", précise la SNCF. "L'incident est terminé", écrit l'entreprise sur Twitter, en voulant rassurer une mère de famille dont deux enfants étaient à bord du train.

"Gratitude et reconnaissance au policier qui a agi pour maîtriser un individu dangereux à bord du TGV, écrit sur Twitter, le ministre des Transports, Clément Beaune, "Merci aux équipes SNCF et aux forces de l'ordre pour leur réactivité et leur sang-froid ; ils ont protégé tous les passagers."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.