Pour expliquer la prison à sa fille, le rappeur Kaaris affirme qu'il est "parti en thalasso"

Le rappeur a été remis en liberté sous contrôle judiciaire et sera jugé le 6 septembre pour violences aggravées, après la rixe qui l'a opposé à Booba à l'aéroport d'Orly. 

Le rappeur Kaaris à Paris, le 25 mars 2015.
Le rappeur Kaaris à Paris, le 25 mars 2015. (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Pour expliquer à sa fille de deux ans où il se trouvait pendant ses 20 jours de prison, Kaaris a choisi d'enjoliver un peu la réalité. Le rappeur a été remis en liberté sous contrôle judiciaire et sera jugé le 6 septembre pour violences aggravées, après la rixe qui l'a opposé à Booba à l'aéroport d'Orly"Un monsieur avec un bâton a dit que papa devait aller en thalasso, raconte Kaaris à sa fille, dans une vidéo postée jeudi 30 août sur Instagram. Le monsieur croyait que papa ne savait plus comment il devait manger, quand il devait sortir ou quand il devait se laver."

1 semaine qu’elle me demande ou j’étais ‍♂️ comment expliquer a un ange ou j’étais ‍♂️ #lesangesnecomprennentpaslinjustice#jsuisenmodepapajenprofite#unelephantnerestejamaislontpsencage #jepenseaceuxquisontrestéslabas #jepenseamakloufquinousaquitté #jedoisetjevaisetreencorepluschaud #onestsereinpourlasuite #trapking

Une publication partagée par KAARIS (@kaarisofficiel1) le

Le rappeur parle toutefois des réalités de l'incarcération, expliquant à sa fille que certains "sont cinq dans une chambre" et "souffrent""Il y avait même des rats, raconte-t-il à l'enfant. Et on ne pouvait jamais voir le ciel." Selon le message publié par l'artiste de 38 ans, cela faisait "une semaine" que sa fille lui demandait où il était. Booba et Kaaris, qui ont participé à cette bagarre générale avec huit de leurs proches, risquent jusqu'à dix ans de prison.