Cet article date de plus d'un an.

Enseignante tuée à Saint-Jean-de-Luz : la ville sous le choc

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Enseignante tuée à Saint-Jean-de-Luz : la ville sous le choc
Article rédigé par France 2 - L. Feuerstein, A. Lay, D. Basier, N. Perez, P. Aubert, T. Breton, E. Clerc, E. Galerne, A. Boutin, F. Cordier, France 3 Aquitaine, J. Cohen-Olivieri
France Télévisions
France 2
Les habitants sont sous le choc à Saint-Jean-de-Luz après le meurtre d’une enseignante par un élève. Une minute de silence sera observée jeudi 23 février dans tous les établissements scolaires de France.

C’est un retour difficile ce matin, jeudi 23 février, au lycée Saint-Thomas d’Aquin à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques). Accompagnés parfois de leurs parents, des lycéens viennent rendre hommage à leur professeur assassinée la veille. Certains ont un petit bouquet, d’autres une rose à la main. Pour les élèves qui le souhaitent, une cellule psychologique a été mise en place. Agnès Lassalle était enseignante dans le lycée depuis plus de 20 ans.

"Ça nous fait beaucoup de peine"

Professeur d’espagnol, elle était très appréciée de ces élèves. Dans sa résidence, ses voisins sont encore sous le choc de sa mort brutale. "Ça nous fait beaucoup de peine", confie une de ses voisines. "C’était une fille adorable, très douce comme personne, très effacée, jamais d’histoire", rapporte une autre voisine. Dans les rues de la ville, tous les habitants sont surpris par cet acte d’une extrême violence. Pour faire preuve de solidarité, une fleuriste offre des bouquets aux élèves qui le souhaitent. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.