Policière municipale attaquée : "Nos policiers municipaux sont armés de façon permanente", explique le maire de La Chapelle-sur-Erdre

Les policiers de la commune "portent un gilet pare-balles de façon permanente depuis quelques années", affirme sur franceinfo le maire Fabrice Roussel. "Ça a permis ici d'éviter un drame."

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un gendarme français apporte des fleurs après l'attaque au couteau d'une policière municipale, le 28 mai 2021, à La Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes. (LOIC VENANCE / AFP)

"Depuis la série d'attentats et d'attaques contre des policiers ou des gendarmes, nos policiers municipaux sont armés de façon permanente", explique vendredi 28 mai sur franceinfo le maire (DVG) de La Chapelle-sur-Erdre, Fabrice Roussel. Sa commune a été le théâtre d'une attaque au couteau contre une policière municipale. "Elle est hors de danger ce soir."

>> Suivez les dernières informations sur l'agression de la policière municipale dans notre direct

L'élu explique que les policiers de sa ville sont également équipés de gilets pare-balles. "Ça a permis ici d'éviter un drame puisque le haut du corps n'a pas été touché."

franceinfo : En tant que maire d'une petite commune, s'attend-on jamais à être le théâtre d'une telle attaque ?

Fabrice Roussel : On a la chance d'être sur une commune où il n'y pas de violence sur l'espace public et pas forcément d'agression envers nos policiers municipaux. Il n'empêche qu'ils portent un gilet pare-balles de façon permanente depuis quelques années. Ça a permis ici d'éviter un drame puisque le haut du corps n'a pas été touché. Ils sont aussi armés en permanence.

"Cela les rassure puisqu'on l'a vu aujourd'hui, ce genre d'attaque peut arriver n'importe où."

Fabrice Roussel, maire (DVG) de La Chapelle-sur-Erdre

à franceinfo

C'est une de leur demande d'être armés ?

C'est un équipement historique sur ma commune, depuis quasiment plus de trente ans et la création de la police municipale. Au début, c'était seulement sur les manifestations publiques, les lieux de rassemblements ou dans le cadre d'interventions coordonnées avec la gendarmerie. Mais depuis la série d'attentats et d'attaques contre des policiers ou des gendarmes, on est passé à un dispositif permanent.

Avez-vous des nouvelles de la policière blessée ?

Oui, elles sont rassurantes. Elle est hors de danger ce soir, même si elle a eu de très graves blessures aux jambes et à la main. Je lui adresse évidemment toutes mes pensées, ainsi qu'à sa famille, et je salue son courage. Elle s'est défendue et je pense que ça a permis d'éviter le pire. Je salue aussi l'intervention des forces de l'ordre et je pense aux gendarmes qui ont été blessés. Ce qui a été particulièrement impressionnant, c'est la capacité de réaction de plus de 200 gendarmes pour qu'on ne connaisse pas un drame plus important. L'histoire aurait pu être plus longue et plus angoissante pour la population.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Policière municipale attaquée au couteau près de Nantes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.