DIRECT. Policière municipale agressée : pendant sa fuite, le suspect a "séquestré pendant deux heures et demie" une jeune femme, rapporte le procureur

Le suspect de l'agression à l'arme blanche d'une policière, à La Chapelle-sur-Erdre, était connu des services de police pour des faits de droit commun et des soupçons de radicalisation islamiste. Il venait de sortir de prison et était également "diagnostiqué comme schizophrène sévère".

Un important dispositif policier est déployé à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), le 28 mai 2021, après l\'attaque d\'une policière municipale à l\'arme blanche.
Un important dispositif policier est déployé à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), le 28 mai 2021, après l'attaque d'une policière municipale à l'arme blanche. (FRANCE TELEVISIONS)
Ce qu'il faut savoir

Pendant sa fuite, le suspect, mort peu de temps après son interpellation par les forces de l'ordre, "s'est réfugié dans un logement privé" et a "séquestré pendant deux heures et demie" une jeune femme, a rapporté Pierre Sennès, procureur de la République de Nantes. Il tenait une conférence de presse, vendredi 28 mai après l'agression au couteau d'une policière municipale dans les locaux de la police municipale de la commune de La Chapelle-sur-Erdre, en Loire-Atlantique. La jeune femme est "profondément choquée" et a été "hospitalisée", a-t-il ajouté. "Son état de santé ne permet pas" de l'interroger sur les faits, a précisé Pierre Sennès.

 Le suspect était fiché. Âgé de 39 ans, ce Français résidant sur la commune de La Chapelle-sur-Erdre était "connu des services de police", a fait savoir Gérald Darmanin. Il était sorti de prison en mars 2021 après avoir purgé une peine de huit ans pour un vol à main armé. Il était par ailleurs inscrit au fichier des signalements de la prévention de la radicalisation à caractère terroriste car suspecté de radicalisation islamiste depuis 2016. Il "n'a jamais été condamné pour terrorisme", a cependant précisé le ministre. Le parquet de Nantes reste saisi de l'enquête : "le parquet national antiterroriste n'est pas saisi au moment où je vous parle", a déclaré le ministre de la Justice en fin d'après-midi, sur BFM-TV.

 Il était connu pour des troubles psychiatriques. Le suspect faisait aussi l'objet de signalements pour des troubles psychiatriques. "Il était diagnostiqué comme schizophrène sévère", a précisé Gérald Darmanin. Depuis sa sortie de prison en mars dernier, il faisait depuis l'objet d'un suivi socio-judiciaire et bénéficiait de l'accompagnement d'une association. Inconnu des services municipaux, l'homme se serait présenté au poste de police en invoquant "un problème de voiture", a précisé Fabrique Roussel, maire de La Chapelle-sur-Erdre.

La policière municipale "va survivre". La victime a été touchée en fin de matinée aux membres inférieurs et son arme de service, un revolver, lui avait été dérobée par le suspect. La policière, gravement blessée, a été prise en charge par les services hospitaliers, et ses jours ne sont pas en danger. "Elle survivra à ses blessures", a assuré le ministre de l'Intérieur, qui s'est rendu sur place.

Deux gendarmes blessés dans l'opération. 250 membres des forces de l'ordre ont été mobilisés pour retrouver l'homme suspecté de l'agression. Des échanges de tirs ont eu lieu lors de l'interpellation, blessant deux gendarmes et en laissant un "choqué", a précisé Maddy Scheurer, porte-parole de la gendarmerie nationale, sur franceinfo. Leurs jours ne sont pas en danger.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LA_CHAPELLE_SUR_ERDRE

22h33 : 22h30, voici quelques contenus que nous vous proposons de consulter sur franceinfo ce soir :

Notre article vous résumant ce que l'on sait de l'attaque au couteau dans les locaux de la police municipale de La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique).


Notre article répondant à quatre questions sur la vaccination des jeunes, après l'accord de l'Agence européenne des médicaments sur l'utilisation du vaccin de Pfizer-BioNTech pour les 12-15 ans.

Notre article de vérification répondant aux inquiétudes qui circulent sur la création du pass sanitaire.

22h02 : Ouisa Kies, sociologue et spécialiste de la radicalisation, est revenu au micro de franceinfo sur le profil de l'assaillant à La-Chapelle-sur-Erdre. "Ce sont des individus qui sont des cibles pour des recruteurs, pour des idéologues qui sont tout à faits rationnels, même si ce sont des personnes très minoritaires", a-t-il expliqué.

Une gendarme sur le site où un suspect a été vu après l'attaque au couteau d'une policière municipale, le 28 mai 2021, à La Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes. (LOIC VENANCE / AFP)


(LOIC VENANCE / AFP)

21h27 : Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, a tenu une conférence de presse ce soir afin de faire le point sur l'enquête autour de l'attaque au couteau contre une policière municipale, à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique). Dans cet article, nous revenons sur ce que l'on sait de l'agression et du profil de l'assaillant.

Des membres du GIGN à La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), après l'agression au couteau contre une policière municipale, le 28 mai 2021. (LOIC VENANCE / AFP)


(LOIC VENANCE / AFP)

21h21 : "Depuis la série d'attentats et d'attaques contre des policiers ou des gendarmes, nos policiers municipaux sont armés de façon permanente" et "portent un gilet pare-balles de façon permanente depuis quelques années", a expliqué sur franceinfo le maire (DVG) de La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), Fabrice Roussel. "Cela les rassure puisqu'on l'a vu aujourd'hui, ce genre d'attaque peut arriver n'importe où."

20h58 : Que s'est-il passé exactement lors de cette attaque au couteau à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique) ? Voici le récit des faits avec France 2 :

(FRANCE 2)

20h53 : Après avoir attaqué la policière, lui portant plusieurs coups de couteau, l'assaillant "en a profité pour lui subtiliser son arme de service" et a ensuite croisé un second policier, a relaté le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès ce soir. Il a tenté de le blesser mais ce coup de couteau a été bloqué par le gilet pare-balle, la lame de l'arme se brisant, a-t-il ajouté.

20h54 : La jeune femme séquestrée par l'assaillant pendant deux heures et demie à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), "très choquée" par les faits, a été hospitalisée, a précisé le procureur de la République de Nantes lors de sa conférence de presse. "Son état de santé ne permet pas" de l'interroger à ce stade, a-t-il ajouté.

20h45 : Ces faits ont-ils été commis en lien avec la radicalisation de l'assaillant en prison ? Cette question "reste en suspens" à ce stade, explique Pierre Sennès. Le parquet de Nantes va donc continuer de diriger l'enquête à ce stade. "Cette situation est susceptible d'évoluer", souligne le procureur de la Rébublique de Nantes.

20h49 : Cet homme "présentait de toute évidence de graves problèmes psychiatriques", poursuit le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès. Des contrôles ont eu lieu après sa sortie de prison, le 30 mars, le 30 avril et le 14 mai. L'assaillant "collaborait parfaitement aux mesures judiciaires et obligations, il suivait scrupuleusement les soins dans le cadre de l'injonction de soins", précise-t-il.

20h50 : Après cette "première phase d'échanges de coups de feu", l'assaillant, alors dans un champ jouxtant la gendarmerie, "va tirer au moins trois coups de feu sûrs, peut-être quatre", explique le procureur de la République de Nantes. "Un gendarme va être atteint au niveau du genou, un second gendarme au niveau du coude. Un gendarme va recevoir un troisième coup de feu qui fort heureusement va venir se bloquer dans le gilet pare-balle. Les gendarmes vont répliquer, l'agresseur va être atteint au niveau de l'abdomen."

20h49 : L'assaillant "va pénétrer dans un appartement occupé par une jeune femme et il va la séquestrer pendant environ deux heures et demie", décrit le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès. "A 13h10, il va se mettre sur le balcon, et il va apercevoir l'enceinte de la gendarmerie de La-Chapelle-sur-Erdre. Cet individu va tirer les six balles que contient son arme. Sur cette première phase d'échanges de coups de feu, il n'y a pas de blessés."

20h35 : La policière attaquée est "sérieusement blessée mais il semblerait que son pronostic vital ne soit pas engagé", déclare le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

20h35 : Le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès, donne une conférence de presse sur l'attaque au couteau dans les locaux de la police municipale de La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique). Vous pouvez la suivre en direct ici.

20h32 : 20 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité de ce vendredi 28 mai :

L'auteur d'une attaque au couteau dans les locaux de la police municipale de La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique) était connu de la justice pour des faits de droit commun, et avait été signalé pour radicalisation islamiste en prison. Il était également "reconnu, diagnostiqué comme schizophrène sévère", a annoncé cet après-midi le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. Suivez notre direct.

L'Agence européenne des médicaments autorise l'utilisation du vaccin de Pfizer-BioNTech pour les 12-15 ans. Ce vaccin disposait déjà en Europe d'une autorisation pour les plus de 16 ans.



#COVID_19 Dès lundi, les élèves de quatrième et de troisième pourront revenir dans des classes entières. Une demi-jauge était encore en vigueur dans une quinzaine de départements particulièrement touchés par l'épidémie de Covid-19.

A la rentrée, tous les collèges et lycées devront se doter d'équipes spécialement formées pour la prise en charge et la prévention du harcèlement scolaire, annonce le gouvernement. Des élèves "ambassadeurs" aideront également à lutter contre ce phénomène.

19h06 : Bonsoir , lors de sa fuite, l'assaillant a blessé par balles (avec "manifestement" l'arme volée de la policière) deux gendarmes, au niveau de la main et du bras, comme nous vous l'expliquons dans cet article. Ils ont été soignés, ont précisé des gendarmes à France Télévisions.

19h00 : Les gendarmes sont ils gravement blessés ?

18h55 : Bonsoir, non, le Parquet national antiterroriste ne s'est à ce stade pas saisi de l'affaire, a annoncé cet après-midi le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti. Voici ce que l'on sait de l'attaque.

18h52 : Le parquet anti-terroriste a-t'il été saisi concernant l'affaire de La-Chapelle-Sur-Erdre ?

19h09 : Interrogé sur l'attaque au couteau contre une policière à La-Chapelle-sur-Erdre, le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, a estimé que l'assaillant avait "purgé sa peine" en prison. Il avait été libéré le 22 mars 2021, après huit années d'emprisonnement. "Comment voulez-vous dans un Etat de droit maintenir en prison un homme qui a purgé sa peine ?" a réagi le garde des Sceaux.

18h03 : A 18 heures, voici les principaux titres de l'actualité.

L'homme qui a agressé au couteau une policière à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique) est mort. Il était connu des services de police pour des faits de droit commun et des soupçons de radicalisation islamiste, et était atteint de troubles psychiatriques. Suivez notre direct.

L'Agence européenne des médicaments donne son feu vert pour l'utilisation du vaccin de Pfizer-BioNTech pour les 12-15 ans. Ce vaccin disposait déjà en Europe d'une autorisation pour les plus de 16 ans.



#COVID_19 Finies, les demi-jauges dans les collèges. A partir de lundi, les élèves de quatrième et de troisième peuvent revenir dans des classes entières. Cette mesure était encore en vigueur dans une quinzaine de départements.

17h21 : Le suspect, un Français de 39 ans, avait été écroué en 2013 et avait purgé une peine d'emprisonnement pour vol à main armée en récidive et séquestration entre 2015 et mars dernier. Voici ce que l'on sait de son profil.

17h18 : Le suspect de l'agression avait été libéré de prison en mars, après avoir "purgé sa peine", ajoute Eric Dupond-Moretti. A sa sortie, il a fait "l'objet d'un suivi socio-judiciaire" et "a honoré tous les rendez-vous qu'il avait avec l'institution judiciaire", ajoute le ministre de la Justice.

17h16 : Le ministre de la Justice s'exprime au sujet de l'agression d'une policière à La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique). "Le parquet national antiterroriste n'est pas saisi au moment où je vous parle", déclare Eric Dupond-Moretti.

17h13 : C'est l'un des titres de l'actualité de la journée : une policière municipale a été agressée avec un couteau dans la matinée à La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique). Le suspect, retrouvé par les gendarmes, a tiré sur les forces de l'ordre, qui ont riposté. Il est mort peu après. On vous résume ce que l'on sait de cette nouvelle attaque contre un représentant des forces de l'ordre.



(LOIC VENANCE / AFP)

17h05 : "J'ai une pensée pour la policière municipale qui a été victime d'une attaque ce matin, ainsi que pour tous ses collègues."


En déplacement en Afrique du Sud, Emmanuel Macron a déclaré souhaiter que "tout ce qui permettra d'élucider les circonstances" de l'attaque "et de mieux protéger, soit poursuivi".

16h59 : Le Premier ministre adresse ses "pensées" à la policière municipale blessée au couteau près de Nantes (Loire-Atlantique). "À l'ensemble des militaires de la gendarmerie mobilisés pour appréhender l'auteur de la lâche attaque perpétrée ce matin à La-Chapelle-sur-Erdre, je veux dire ma gratitude et la profonde reconnaissance de la nation", écrit Jean Castex sur Twitter.

16h26 : Vous pouvez retrouver en vidéo l'intégralité de la prise de parole de Gérald Darmanin, après l'agression au couteau d'une policière municipale à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique).

(FRANCEINFO)

16h14 : Le maire de La-Chapelle-sur-Erdre a donné quelques informations sur l'état de santé de la policière agressée au couteau. Elle a été "blessée aux jambes, à la main" mais "ses jours ne sont pas en danger", explique Fabrice Roussel.



(FRANCEINFO)

16h44 : Lors de son interpellation, l'homme "a tiré avec l'arme qu'il aurait manifestement" dérobée à la policière lors de l'agression, ajoute Gérald Darmanin. Les forces de l'ordre ont riposté. Deux gendarmes et le suspect ont été blessés. Ce dernier est mort de ses blessures.



(FRANCEINFO)

15h58 : Le suspect "avait une pratique rigoriste de l'islam", mais n'avait "jamais été condamné pour terrorisme", précise Gérald Darmanin.

15h58 : Le suspect était "français né en France" et sortait de prison, déclare Gérald Darmanin. L'individu avait été inscrit au fichier des signalements de la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) et avait été "diagnostiqué comme schizophrène sévère", ajoute le ministre de l'Intérieur.

15h54 : Le ministre de l'Intérieur s'exprime après l'agression au couteau d'une policière. Suivez son intervention en direct.

15h38 : Le suspect avait été libéré en mars dernier. Il faisait l'objet d’un suivi socio-judiciaire pour conduire des soins, notamment en raison de son état de santé mentale, a appris France Télévisions auprès des gendarmes.

15h38 : Le suspect avait été incarcéré en mars 2013 pour vol à main armée en récidive et séquestration, a appris France Télévisions auprès des gendarmes. En septembre 2013, il avait tenté de s'évader et avait été de nouveau condamné. En 2016, l'établissement pénitentiaire avait remarqué des comportements de radicalisation islamiste et une vulnérabilité psychologique. L'homme avait donc été placé en cellule individuelle jusqu'à la fin de sa peine.

15h27 : Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, arrive à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique). Suivez notre direct vidéo.



(FRANCEINFO)

15h01 : "Énormément d'émotion, de la tristesse aussi évidemment et une pensée particulière pour la policière qui a été blessée et pour les gendarmes qui ont également été blessés."

L'élu MoDem de Loire-Atlantique, Luc Geismar, a fait part sur franceinfo de son "émotion" après l'agression au couteau d'une policière municipale à La Chapelle-sur-Erdre.

14h58 : On en sait un peu plus sur le profil du suspect. L'homme de 39 ans était inscrit au fichier des signalements de la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), a appris franceinfo de source proche du dossier. Il était également connu pour des troubles psychiatriques.

14h46 : Le suspect est mort peu de temps après son interpellation par les forces de l'ordre, annonce la gendarmerie. L'homme a été arrêté en début d'après-midi, après des échanges de tirs avec les forces de l'ordre. Suivez notre direct.

14h42 : Le suspect interpellé après l'agression au couteau d'une policière à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique) est mort, annonce la gendarmerie.

14h41 : La porte-parole de la gendarmerie nationale revient sur l'arrestation du suspect dans l'agression de la policière à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique). L'homme a été interpellé après avoir abandonné son véhicule accidenté, explique Maddy Scheurer sur la chaîne franceinfo.



(FRANCEINFO)

14h24 : Nous évoquions un peu plus tôt les premières réactions politiques après l'agression d'une policière municipale à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique). L'ancien ministre et tête de liste LREM aux régionales en Pays-de-Loire, François de Rugy, adresse "tout" son "soutien à la policière municipale sauvagement agressée". Le candidat du RN, Hervé Juvin, affirme de son côté que "moi président de région, je convoquerai une conférence pour un bouclier de sécurité régional".

14h08 : Faisons un nouveau point sur l'actualité :

Une policière a été grièvement blessée au couteau à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique). Le suspect a été interpellé. Le ministre de l'Intérieur se rendra sur place dans la journée. Suivez notre direct.

#COVID_19 Finies les demi-jauges dans les collèges. A partir de lundi, les élèves de quatrième et de troisième peuvent revenir dans des classes entières. Cette mesure était encore en vigueur dans une quinzaine de départements.



Sous pression depuis dimanche et le déroutement d'un avion, le président biélorusse Alexandre Loukachenko rencontre son allié russe, Vladimir Poutine. Pendant ce temps, un nouveau vol Air-France Paris-Moscou a dû être annulé ce matin.

13h50 : Bonjour @Jlo, pour l'heure, nous savons que la policière municipale a été gravement blessée au couteau et qu'elle a été prise en charge à l'hôpital. Elle a été touchée aux membres inférieurs. Nous vous tiendrons informés de l'évolution de son état de santé dans ce direct.

13h50 : État de santé de la blessée

13h34 : Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur évoque l'interpellation du suspect. Gérald Darmanin se rendra à La-Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique) dans la journée.