Racisme : Sébastien Chenu (RN) met en garde contre "le discours politique" qui vise à "alimenter une espèce de haine de soi permanente"

Le porte-parole du Rassemblement national dénonce "une espèce d'injonction" à mettre un genou à terre. "Demain il faudra se mettre à plat ventre, puis finir par ramper", image-t-il.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"On est en train de mettre une loupe anxiogène sur des problématiques qui existent dans notre pays, mais derrière lesquelles il y a un discours politique qui est en train de se greffer qui est celui de la déconstruction et de l'effacement de nos pays", a mis en garde le porte-parole du Rassemblement national (RN), Sébastien Chenu, jeudi 11 juin sur franceinfo, alors que les manifestations contre le racisme et les violences policières se multiplient en France.

Je ne crois pas à la responsabilité collective. Je ne pense qu'il faille s'excuser auprès d'une communauté parce qu'un individu a fauté (…) Je n'aime pas cette idée que sans arrêt on doive s'excuser sur ce que l'on est, sur l'histoire de son pays, pour finalement alimenter une espèce de haine de soi permanente qui vise au bout du compte à effacer ce que nous sommes.

Sébastien Chenu, porte-parole du RN

à franceinfo

Symbole de ce phénomène, selon lui : poser un genou à terre qui est devenu, depuis la mort de George Floyd aux États-Unis le 25 mai, un geste emblématique de contestation de l'injustice raciale : "Il y a une espèce d'injonction, on cherche à donner des brevets, il faut toujours en faire plus, vous devez maintenant mettre un genou à terre, demain il faudra se mettre à plat ventre, puis finir par ramper. Moi, je ne souscris pas à ces injonctions", a commenté Sébastien Chenu.

"J'aimerais qu'on fasse confiance à l'intelligence"

Le porte-parole du RN a également jugé "absurde" le retrait temporaire du film Autant en emporte le vent, qui présente une vision édulcorée de l'esclavage, de la plateforme de streaming HBO Max. "J'aimerais qu'on fasse confiance à l'intelligence. Le film 'Autant en emporte le vent' date de 1936, on est capables de décrypter, et je pense que c'est le rôle d'ailleurs du monde de l'éducation, du monde de l'information que d'expliquer les choses (…) Si on va par là, alors il faut arrêter les albums de Tintin, alors il ne faut plus diffuser sans une note explicative 'La Cage aux folles'", a lancé Sébastien Chenu.

Sébastien Chenu, porte-parole du RN et député du Nord, invité de franceinfo le 11 juin 2020.
Sébastien Chenu, porte-parole du RN et député du Nord, invité de franceinfo le 11 juin 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)