Violences policières : l'avocat de la famille de Cédric Chouviat accuse Gérald Darmanin de "dépasser les limites de la décence"

Maître Arié Alimi dénonce vivement les mots du ministre de l'Intérieur, qui a affirmé "s'étouffer" lorsqu'il entend "le mot 'violences policières'".

Marche blanche en l\'honneur de Cédric Chouviat, mort le 3 janvier 2020 après une interpellation par la police.
Marche blanche en l'honneur de Cédric Chouviat, mort le 3 janvier 2020 après une interpellation par la police. (NICOLAS PARENT / MAXPPP)

"Vous venez, monsieur Darmanin, de dépasser toutes les limites de la décence", a réagi mardi 29 juillet sur Twitter Arié Alimi, l'un des avocats de la famille de Cédric Chouviat, après les propos de Gérald Darmanin devant la commission des lois de l'Assemblée nationale. Le ministre de l'Intérieur a réfuté le terme de "violences policières", expliquant s'"étouffer" à l'écoute de ces mots.

Des propos vivement dénoncés par la famille de Cédric Chouviat, ce livreur mort en janvier lors d'un contrôle routier à Paris, après avoir répété à sept reprises "j'étouffe" à l'adresse des policiers.

"Quelle honte", a estimé de son côté sur Twitter, sa sœur, Cynthia Chouviat. Elle a dit attendre des "excuses" de la part de Gérald Darmanin "et surtout une réponse positive à notre demande de suspension [des policiers impliqués] en attente de procès".