Manifestations partout en France contre les violences policières

Des milliers de personnes se sont rassemblées pour dénoncer le racisme et les violences policières. Des rassemblement ont eu lieu à Lyon (Rhône), Lille (Nord) ou Paris malgré les interdictions.

Partout en France la même colère. La scène s'est répétée un peu partout dans le monde, samedi 6 juin, après la mort de George Floyd aux États-Unis lors d'une arrestation par la police. En France, ces manifestations contre les violences policières et contre le racisme se poursuivaient en début de soirée. À Lyon (Rhône), le long des quais, ils étaient 5 000 à exprimer leur colère. "On est là pour combattre les violences policières. On est là pour dénoncer le racisme", revendique une manifestante. Le cortège était autorisé par la préfecture. À Nice (Alpes-Maritimes), la manifestation interdite a fini par être tolérée.

Dans le calme

À Paris, où on craignait des tensions, il n'y a pas eu d'affrontements avec les forces de l'ordre. Tout s'est globalement déroulé dans le calme et ce malgré l'interdiction préfectorale de manifester. Tous parlaient d'un sursaut, d'un tournant dans la lutte contre les violences policières. À Marseille (Bouches-du-Rhône), quelques centaines de manifestants étaient au rendez-vous en début de soirée pour le début du cortège.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation contre la mort de George Floyd, le 31 mai 2020 à Washington (Etats-Unis).
Manifestation contre la mort de George Floyd, le 31 mai 2020 à Washington (Etats-Unis). (ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA VIA AFP)