Vidéo Peine doublée, retrait du permis, confiscation du véhicule : Jean Castex veut renforcer les sanctions contre les refus d'obtempérer

Publié Mis à jour
Jean Castex veut des sanctions renforcées contre les refus d'obtempérer
Article rédigé par
France Télévisions

Le Premier ministre a fait cette annonce alors qu'il était l'invité du "20 heures" de France 2, mardi soir. 

Une nouvelle annonce en direction des forces de l'ordre, après les meurtres d'une fonctionnaire de police à Rambouillet et d'un policier à Avignon. Invité du "20 heures" de France 2, mardi 11 mai, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé une peine doublée pour les refus d'obtempérer, ainsi que la suspension automatique du permis et la confiscation du véhicule dans les cas où ce délit serait commis. 

"C'est un vrai sujet, il y en a un toutes les 30 minutes en France", a souligné le chef du gouvernement lors de cet entretien. "C'est généralement un conducteur, au volant de son véhicule, qui se montre agressif, qui bouscule voire qui commet des actes extrêmement graves à l'égard des forces de l'ordre", a-t-il décrit.

Face à ce phénomène, Jean Castex a annoncé une peine doublée pour ce délit, "mais surtout, on va dire que le permis de conduire sera automatiquement suspendu", a défendu le Premier ministre. Ce dernier a ajouté que le véhicule de l'auteur du délit serait également confisqué. 

Cette annonce est intervenue quelques heures après l'hommage national rendu à Eric Masson, ce policier de 36 ans mort le 5 mai à Avignon, alors qu'il intervenait près d'un point de trafic de drogue. Lundi soir, Jean Castex avait déjà annoncé, à l'issue d'une réunion avec les représentants des syndicats de policiers, un durcissement des peines encourues par les agresseurs de policiers ou de gendarmes. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.