VIDEO. Mort de Rémi Fraisse : un drame similaire en 1977

Un manifestant a été tué par une grenade explosive en 1977. A l’époque, la famille avait demandé l’interdiction des grenades explosives.

France 2

La mort tragique de Rémi Fraisse, dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 octobre, ravive de bien mauvais souvenirs dans l’esprit des proches de Vital Michalon. En juillet 1977, ce professeur de physique de 31 ans était mort lors d’une manifestation sur le site de la future centrale nucléaire de Creys-Malville. Comme pour Rémi Fraisse, une grenade offensive avait été responsable de sa mort. "Bon sang, ça recommence !" a regretté Emmanuel Michalon, le frère de Vital Michalon, au micro de France 2. 

"Cet appel est resté lettre morte"

En août 1977, ils étaient 50 000 manifestants à avoir occupé le site de la future centrale de Creys-Malville. La situation avait dégénéré. "Pour nous, la faute, c’est d’avoir utilisé une arme dite non létale mais extrêmement dangereuse qui est la grenade offensive."  A l’époque, la famille avait lancé un appel aux députés et une pétition pour demander l’interdiction de l’usage des grenades offensives. "Hélas, on s’aperçoit trente-sept ans après que cet appel est resté lettre morte". La justice avait à l’époque prononcé un non-lieu.

Le JT
Les autres sujets du JT