Une arnaque de piratage téléphonique démantelée à Marseille

La police marseillaise vient de mettre un terme ce 18 mars à une escroquerie téléphonique qui a généré plus de quatre millions d'euros.

FRANCE 3

La prise est importante et étonnante pour les services de la police marseillaise. Ce 18 mars, ils ont saisi des circuits électroniques, du matériel informatique et surtout des centaines de cartes Sim qui ont permis de monter une escroquerie sans passer de coup de téléphone.

Les malfaiteurs ont commencé par voler les coordonnées bancaires et cartes d'identité de leurs victimes, s'en sont servis pour recharger les cartes Sim via des cartes téléphoniques prépayées.

"Une arnaque à grande échelle"

Les cartes Sim rechargées sont ensuite insérées dans une machine, qui appelle automatiquement des numéros surtaxés qu'ils ont eux-mêmes créés. Ils ont ainsi volé 4,5 millions d'euros, qu'ils ont ensuite blanchis.

"C'est une arnaque à grande échelle puisqu'elle a duré dans le temps, affirme Éric Antonetti, chef du Groupe d'intervention régional de la police judiciaire. Elle s'est améliorée au fil du temps, puisqu'elle est passée de la phase artisanale à un stade industriel."

On estime que 10 000 personnes ont été victimes de cette escroquerie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le fabricant de cartes SIM Gemalto a confirmé, le 25 février 2015, avoir été victime d\'attaques \"sophistiquées\" mais pas de \"vol massif\" (photo d\'illustration).
Le fabricant de cartes SIM Gemalto a confirmé, le 25 février 2015, avoir été victime d'attaques "sophistiquées" mais pas de "vol massif" (photo d'illustration). (MAXPPP)