Tourcoing : des tirs de mortiers d'artifice sur le commissariat, deuxième soirée de violences urbaines

Trois personnes ont été interpellées samedi à Tourcoing. Une patrouille a également été la cible de tirs de feux d'artifice à Lille.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran de l'hôtel de police situé Avenue de la fin de la guerre, dans le centre de Tourcoing (Nord). (GOOGLE MAPS)

Des violences urbaines ont eu lieu dimanche soir, pour la deuxième soirée consécutive, à Tourcoing dans le Nord, a appris lundi 19 avril franceinfo de source policière. 

Dimanche vers 19 heures, une vingtaine de jeunes se sont regroupés et ont tiré des feux d'artifice en direction du commissariat situé Avenue de la fin de la guerre, dans le centre de Tourcoing. L'un des feux d'artifice est passé à l'intérieur du commissariat, sans déclencher de départ de feu. La BAC (brigade anti-criminalité) est intervenue et des renforts de CRS ont été mis en place. Les CRS et les pompiers ont eux aussi été visés par des tirs de mortier. Le calme est revenu vers minuit, indique la source policière. Il n'y a pas eu de blessé, ni d'interpellation.

Une intervention sur un rodéo paraît être le déclencheur

La soirée de samedi avait déjà été marquée par des jets de projectiles sur les forces de l'ordre, à la suite d'une intervention pour un rodéo dans le quartier de la Croix-Rouge à Tourcoing. "Deux individus ont été placés en garde à vue vers 19 heures à la suite d'un rodéo motorisé", a indiqué la procureure de la République à Lille. Après ce rodéo, vers 23 heures, les policiers sont intervenus "pour un feu de véhicule positionné en milieu de chaussée et ont été la cible de jets de mortiers et de pierres" et un autre individu, mineur, a alors été interpellé, a également indiqué le parquet. Il doit être déféré ce lundi devant le juge des enfants.

Plus tard dans la nuit de samedi à dimanche, dans le quartier de Moulins à Lille, une patrouille qui surveillait notamment les trafics de stupéfiants a été à son tour visée par des tirs de feux d'artifice. Les agents sont sortis du véhicule pour interpeller les auteurs des tirs, mais des feux d'artifices ont à nouveau été tirés dans leur direction. Selon le syndicat Alliance, ces violences sont régulières dans la métropole lilloise.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.