Dimanche en politique, France 3

Police : des fonctionnaires menacés jusque chez eux

Des tags menaçants ont été inscrits sur la porte d'un policier en Seine-et-Marne. Cette affaire survient après l'envoi de lettres de menaces anonymes à des CRS.

FRANCE 3

À Pontault-Combault (Seine-et-Marne), un policier a trouvé la porte de son domicile vandalisée, samedi 7 décembre, à son retour du travail. Les inscriptions sont sans équivoque : "flic suicidé à moitié pardonné", "tous les flics sont des s***". "C'est particulièrement choquant et grave, quand vous rentrez de votre vacation de travail de trouver ça à votre domicile", commente Emmanuel Cravello, secrétaire national adjoint du syndicat Alliance police nationale.

"Pensez à votre famille que vous laissez seule les week-ends"

Par ailleurs, la porte de la résidence où vit le policier a été dégradée et l'arrivée d'eau a été arrachée. La semaine dernière déjà, des CRS avaient reçu des lettres de menaces à leur domicile. "Pensez à votre famille que vous laissez seule les week-ends", était-il notamment inscrit. "Pour chaque citoyen blessé, ce sera un membre de famille de forces de l'ordre qui subira les mêmes préjudices et sans remord".

6 000 policiers et gendarmes mobilisés à Paris, le 5 décembre 2019.
6 000 policiers et gendarmes mobilisés à Paris, le 5 décembre 2019. (THOMAS COEX / AFP)