Paris : un commissariat ferme suite à une invasion de puces

Un commissariat parisien ne peut plus recevoir de public à cause d'une invasion de puces. Le bâtiment va être désinfecté, mais les policiers doivent quand même s'y rendre pour travailler.

Un commissariat fermé au public jusqu'à nouvel ordre. Pour déposer plainte, il faut se rendre dans une autre antenne de l'établissement. L'origine de la fermeture provisoire est simple : des puces ont envahi les locaux. Et, si le public est préservé, certains fonctionnaires doivent tout de même se rendre au commissariat pour travailler. Le syndicat de police Alliance dénonce la situation. "Le commissariat est fermé simplement pour le public, mais pas pour le personnel. C'est inadmissible", peste Laurent Grandjean, représentant syndical.

Des syndicats reçus par le ministère

Malgré plusieurs opérations de désinfection, les parasites sont toujours là. Des policiers ont consulté leur médecin pour des morsures. Les syndicats réclament la fermeture totale du site. Hasard du calendrier, des représentants syndicaux sont reçus lundi 6 mai par le ministre de l'Intérieur. Ils entendent bien évoquer le cas de ce commissariat du XIXe arrondissement et alerter ainsi le ministre sur la dégradation de leurs conditions de travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le commissariat des Lilas, en Seine-Saint-Denis, le 16 octobre 2018.
Le commissariat des Lilas, en Seine-Saint-Denis, le 16 octobre 2018. (BERTRAND GUAY / AFP)