Paris : ils volaient des coordonnées de cartes bancaires pour s’offrir des vêtements et de la maroquinerie de luxe

Les policiers estiment le montant total de la fraude à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un paiement par carte bancaire dans un commerce français le 19 mai 2020. (CECILE CHAMPAGNAT / MAXPPP)

Quatre personnes, soupçonnées d'escroquerie à la carte bancaire, ont été interpellées mercredi 28 octobre à Paris, a appris franceinfo de source proche de l'enquête. Ces quatre hommes seront jugés le 21 janvier prochain pour escroquerie en bande organisée.

Une escroquerie en deux temps

Le "cerveau" de la bande, un Israélien de 42 ans, ainsi que ses complices, sévissaient dans les boutiques de luxe parisiennes, notamment sur les Champs-Elysées. Dans un premier temps, ils allaient notamment dans des magasins pour voler des coordonnées de carte bancaire. Pour ce faire, ils photographiaient discrètement les reçus de carte bancaire que conservent les commerçants dans leur caisse, en faisant diversion. Contrairement aux tickets remis aux clients, ceux des commerçants notent l'intégralité des numéros de la carte bancaire.

Dans un deuxième temps, les escrocs se rendaient dans des boutiques de luxe. Au moment du passage en caisse, ils mettaient une carte bancaire dans le terminal, mais ne l'enfonçaient pas jusqu'au bout. L'un d'eux distrayait ensuite le vendeur, en prétextant vouloir faire d'autres achats. Pendant ce temps un autre appuyait sur un bouton pour mettre le terminal de carte bancaire en mode vente à distance et saisissait les 16 chiffres d'une carte bancaire, ce qui lui permettait de régler ses achats avec des coordonnées bancaires dérobées.

24 000 euros d'achats en moins d'un mois

Les enquêteurs estiment que les suspects ont effectué 24 000 euros d'achats depuis début octobre, essentiellement des vêtements et de la maroquinerie de luxe, avec une centaine de transactions.

Le principal suspect était déjà recherché pour des faits similaires à Monaco et à Cannes. Au cours de perquisitions, les enquêteurs de la BFMP (Brigade des fraudes aux moyens de paiement) de la police judiciaire parisienne ont découvert une vingtaine de téléphones, trois ordinateurs ainsi que des vêtements et de la maroquinerie de luxe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.