Justice : moins d'individus condamnés, mais des peines plus sévères depuis 2012

Parmi les revendications des policiers, l'une d'elles pointe le laxisme de la justice qui ne soutiendrait pas le travail des forces de police, en ne donnant pas suite aux interpellations.

FRANCE 2

Entre ceux qui interpellent, et ceux qui jugent, le fossé semble plus grand que jamais. Depuis plusieurs jours, la justice est pointée du doigt par les policiers, trop clémente avec les délinquants selon eux. Une justice laxiste ? Faux, riposte le syndicat de la magistrature. "On a un peu l'impression que pour les policiers, la récompense de leur travail serait que le délinquant soit mis en détention, or il n'y a pas une seule peine dans le Code pénal et c'est plutôt heureux", répond Céline Parisot, secrétaire générale de l'Union Syndicale des Magistrats.

Le nombre de condamnations pour de la prison ferme augmente

Entre 2012 et 2015, c'est vrai, le nombre de personnes condamnées est passé de 293 405 à 276 388. Mais sur la même période, le nombre de condamnations à de la prison ferme a augmenté, en passant de 122 301 à 124 702. En clair, moins d'individus ont été condamnés, mais les peines ont été plus sévères. Le climat est tendu, les syndicats des policiers appellent à manifester tous les mardis devant les tribunaux.

Le JT
Les autres sujets du JT