Jeune blessé par un tir de flash-ball : un an requis contre le policier

Jeudi 5 mars s'ouvrait le procès du policier qui avait grièvement blessé un jeune au flash-ball à Montreuil, en 2010. France 3 revient sur cette affaire.

FRANCE 3

Le procès du policier qui avait blessé un jeune à l'oeil avec un tir de flash-ball s'est ouvert jeudi 5 mars. Geoffrey, 20 ans, attend cette confrontation depuis 5 ans : "Moi, j'espère que ma justice et ma vérité seront entendues". Le 14 octobre 2010, lors d'une manifestation de lycéens à Montreuil (Seine-Saint-Denis), Geoffrey, alors âgé de 16 ans, est grièvement blessé à l'oeil par un tir de flash-ball. "J'ai eu l'éclatement de la pommette avec le nez, la mâchoire, l'arcade. En tout, j'ai six plaques en titane. J'ai eu un implant à l'oeil, j'ai eu six opérations en tout", témoigne le jeune homme.

Les collègues du policier présents au moment des faits assistent à l'audience. Pour eux, il n'a fait que riposter face à une situation de violences urbaines. "On ne met jamais en avant des policiers qui sont victimes de jets, de caillassages ou de boules de pétanque ou autres projectiles jusqu'à des mortiers, qui sont victimes de blessures, pour certaines graves", commente l'un d'eux.

Des images qui incriminent le policier

Selon des images diffusées à l'audience, le policier n'a pas tiré en état de légitime défense. Mais selon son avocat, sa hiérarchie devrait être mise en cause : "À partir du moment où on donne des consignes, des ordres, on doit aussi avoir à s'expliquer sur les conséquences des actes qui en ont résulté".

Le procureur a requis un an de prison avec sursis à l'encontre du policier et deux ans d'interdiction professionnelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un membre des forces de l\'ordre armé d\'un flash-ball le 13 septembre 2011 au centre pénitentiaire de Reau en Seine-et-Marne. 
Un membre des forces de l'ordre armé d'un flash-ball le 13 septembre 2011 au centre pénitentiaire de Reau en Seine-et-Marne.  ((BERTRAND GUAY))