Info franceinfo Mineurs à scooter percutés à Paris : les trois policiers sont en garde à vue à l'IGPN

Le préfet de police Laurent Nuñez a par ailleurs signé la demande de suspension pour les trois fonctionnaires, a appris franceinfo vendredi.
Article rédigé par David Di Giacomo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des policiers dans le Haut-Doubs (illustration), le 13 avril 2023. (ANTHONY RIVAT / MAXPPP)

Les trois policiers accusés d'avoir percuté un scooter avec leur voiture la semaine dernière à Paris, blessant trois mineurs lors d'une course-poursuite, sont en garde à vue à l'IGPN, a appris franceinfo vendredi 21 avril auprès du parquet de Paris. Le parquet précise que le pronostic vital d'une des jeunes mineurs n'est plus engagé vendredi matin. Ces trois policiers, auditionnés par l'IGPN sous le régime de la garde à vue depuis jeudi matin sont une femme et deux hommes, précise une source proche de l'enquête à franceinfo. Leur garde à vue a été prolongée ce vendredi matin.

>> Mineurs percutés à scooter à Paris : ce que l'on sait de l'enquête après la suspension de trois policiers

Vendredi matin sur franceinfo, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a indiqué que les trois policiers ont commis "des gestes qui ne sont pas appropriés" et ont été suspendus. "Les témoignages, ici et là", semblent indiquer "une intervention qui n'est pas conforme à ce que le droit et la déontologie permettent", a-t-il poursuivi.

Le préfet de police Laurent Nuñez a par ailleurs signé la demande de suspension pour les trois fonctionnaires, a confirmé la préfecture de police vendredi matin. Ces suspensions sont donc effectives.

Plainte déposée pour "tentative d'assassinat"

Le 13 avril peu avant minuit, dans le 20e arrondissement de Paris, un scooter monté par trois mineurs, âgés de 17, 14 et 13 ans, dont l'un ne portait pas de casque, a été poursuivi par une voiture de police et a chuté. La conductrice, une jeune fille de 17 ans, a été hospitalisée. Son frère de 13 ans a été blessé au foie et un autre passager, âgé de 14 ans, touché au genou, a indiqué jeudi l'avocat des deux familles, Arié Alimi lors d'une conférence de presse. Une plainte a été déposée pour "tentative d'assassinat par personne dépositaire de l'autorité publique, avec arme par destination, sur personnes mineures". Vendredi, Me Arié Alimi a ajouté sur franceinfo que des témoins ont été menacés de garde à vue et il a dénoncé "des mesures d'intimidation". Il annonce que "des plaintes seront déposées" pour "menaces" sur des témoins et "intimidation visant à empêcher l'enquête de se faire". 

Le parquet de Paris a confié à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) une enquête sur les conditions dans lesquelles le scooter a chuté, et ouvert une autre enquête sur le refus d'obtempérer de la conductrice.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.