Contrôle de police à Paris : de nombreuses questions après les tirs mortels des policiers

Publié Mis à jour
Contrôle de police à Paris : de nombreuses questions après les tirs mortels des policiers
Article rédigé par
T.Cuny, C.Cuello, V.Piffeteau, J.-F.Lons, E.Revidon - France 2
France Télévisions

Trois policiers ont été placés en garde à vue, dimanche 5 juin, par L'IGPN. Ils avaient ouvert le feu sur les occupants d'une voiture qui tentaient d'échapper à un contrôle samedi, dans le 18e arrondissement de Paris. La passagère est décédée et le conducteur, blessé au torse, est toujours hospitalisé.

Une femme a été mortellement touchée par des tirs de policiers, samedi 4 juin, devant plusieurs témoins. La fusillade s'est produite dans le nord de Paris. Des policiers à vélo ont remarqué une voiture avec quatre personnes à bord, dont l'une sans ceinture. Le véhicule aurait pris la fuite en direction du boulevard Barbès, alors que les forces de l'ordre approchaient. Les fonctionnaires l'ont rattrapé quelques mètres plus loin, près d'une intersection. 

Le témoignage d'un passager 

"Ils sont revenus à côté de nous, et à ce moment-là il nous a braqué direct. (…) On était tous dans la panique. On a tous crié, moi j'ai crié : 'Baissez-vous, baissez-vous'. Après, on a entendu que les coups de feu et les vitres qui pètent", confie, lundi 6 juin, l'un des passagers.

Les policiers affirment que le conducteur a redémarré et foncé sur l'équipage. Selon François Bersani, porte-parole d'Unité SGP Police Île-de-France, les policiers se "sont sentis menacés". Le permis du conducteur était suspendu, et il était recherché pour une peine non exécutée. Il fait l'objet d'une enquête pour tentative d'homicide envers les policiers. Les policiers sont en garde à vue auprès de l'IGPN, en raison des conséquences de leurs tirs. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.