Beauvau de la sécurité : les attentes des syndicats de policiers

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Beauvau de la sécurité : les attentes des syndicats de policiers
FRANCE 2
Article rédigé par
M. Khiat, A. Locascio - France 2
France Télévisions

En amont du Beauvau de la sécurité, qui va être clôturé mardi 14 septembre, à Roubaix (Nord), Emmanuel Macron promet des changements radicaux aux forces de l’ordre. Mais qu’attendent les policiers ?

Le Beauvau de la sécurité va s’achever, mardi 14 septembre, à Roubaix (Nord), avec les annonces d’Emmanuel Macron. Thierry Clair, secrétaire général adjoint de l’UNSA Police, a participé à toutes les réunions de la consultation commencée par le gouvernement en février. Comme lui, les représentants syndicaux des policiers ont pu exposer pendant sept mois leurs demandes aux ministres : formation, encadrement, lien entre police et population… Huit chantiers ont été abordés.

Des moyens matériels et informatiques

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déjà annoncé la gratuité des transports en train pour les policiers dès 2022, mais dans l’ensemble, peu de promesses ont été faites. "On attend quand même des annonces sur les moyens matériels, informatiques. Par exemple, on a aujourd’hui un logiciel de rédaction de procédures qui ne fonctionne pas et qui n’est pas adapté à la procédure pénale. Ce sont des choses concrètes, pour lesquelles il y a des attentes", explique Thierry Clair. Les conclusions du Beauvau de la sécurité serviront à élaborer une loi de programmation et d’orientation de la sécurité intérieure.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.