Banlieue : un policier de la BAC témoigne

Comment les policiers réagissent-ils aux nombreuses manifestations de soutien, suite à l'affaire Théo ? France 2 a recueilli le témoignage d'un agent de la BAC de la Seine Saint-Denis. Cela fait dix ans qu'il est sur le terrain. Il raconte les insultes au quotidien, et reconnait également que parfois, ses collègues dérapent.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La violence, ce policier la connait. Nous l'appellerons Marc. Après dix ans de patrouille dans une cité de Seine-Saint-Denis, elle est son quotidien. Chaque jour, il effectue en moyenne une dizaine d'interpellations, dont certaines sont brutales. "Si un individu ne veut pas se faire interpeller, on va faire quoi ? On va lui dire 'bon ok très bien monsieur, on repassera la prochaine fois on va vous laisser repartir' ? On fait l'usage de la force strictement nécessaire", explique Marc.

Un climat de tension permanente

"Récemment, on a interpellé un individu dans la cité qui vendait du cannabis confie le policier. Et quand on a voulu le ramener, il faisait sombre, il a commencé à y avoir des jets de pierre, il nous faisait face, et il ne voulait pas venir avec nous, donc on l'a mis au sol tout simplement." Un climat de tension permanente qui peut, comme Marc le reconnait, parfois mener à des dérapages.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers se tiennent devant les bureaux de l\'Inspection générale de la police nationale à Paris, le 3 novembre 2016.
Des policiers se tiennent devant les bureaux de l'Inspection générale de la police nationale à Paris, le 3 novembre 2016. (PATRICK KOVARIK / AFP)