Avec une affiche, la CGT déclenche la fureur des forces de l'ordre

La CGT a lancé une campagne contre les violences policières avec une affiche-choc. Elle est jugée irresponsable par le ministre de l'Intérieur.

France 3

Du sang, une matraque et ce slogan qui fait polémique : "La police doit protéger les citoyens, non les frapper !". Voilà ce que l'on trouve sur le tract publié par la CGT samedi dernier et qui fait désormais polémique. Alors que dans la rue ces dernières semaines, des heurts opposent régulièrement lycéens et forces de police, l'affiche fait scandale, notamment du côté des policiers. "C'est une véritable incitation à la haine", affirme Benjamin Iseli du syndicat de police Synergie.

Une campagne "choquante"

Le ministre de l'Intérieur monte lui aussi au créneau. Dans une lettre adressée au secrétaire général de la CGT, il évoque une campagne "choquante". Face à la polémique, le patron de la CGT a voulu nuancer le message. "Ce n'est pas ceux qui appliquent les ordres qui sont montrés du doigt, ce sont ceux qui donnent les ordres", a ainsi affirmé Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Dans sa lettre, Bernard Cazeneuve a rappelé que 18 000 policiers et gendarmes ont été blessés l'an passé.

Le JT
Les autres sujets du JT