VIDEO. Colère des policiers : les manifestations nocturnes reprennent

Plusieurs centaines de policiers en civil ont à nouveau manifesté lundi soir à Paris et dans plusieurs villes de province, à la veille de rassemblements devant les palais de justice de France à l'appel d'une intersyndicale. 

France 2

Plusieurs centaines de policiers nationaux, accompagnés par des policiers municipaux, en civil, ont à nouveau manifesté, dans la soirée du lundi 24 octobre à Paris. Au huitième jour de leur mouvement entamé après l'agression aux cocktails Molotov contre quatre de leurs collègues dans l'Essonne, les policiers, dont certains portent un brassard siglé "police", se sont retrouvés en silence sur le terre-plein central de la place de l'Opéra, en plein cœur de la capitale, avant d'entonner une Marseillaise sur les marches de l'Opéra. 

Les manifestants, scandant "Policiers en colère, citoyens avec nous" ou "Cazeneuve démission", ont ensuite commencé à marcher sur la chaussée en direction de la place Vendôme, siège du ministère de la Justice. D'autres rassemblement improvisés ont été organisés à Strasbourg ou à Toulouse

Ils demandent notamment le retour des peines plancher

Les policiers réclament notamment l'amélioration des conditions matérielles d'exercice de leur métier, un assouplissement des règles de la légitime défense ou encore l'instauration de peines plancher pour les agresseurs de membres des forces de l'ordre, mesure créée sous la droite et abrogée sous François Hollande.

Cette manifestation n'est pas organisée par les syndicats de policiers. Débordés par ce mouvement qui a fait tâche d'huile dans toute la France, les syndicats tentent de reprendre la main. Une intersyndicale réunissant la majorité des organisations appelle ainsi tous les mardis à des rassemblements devant les palais de justice, tandis que le syndicat Unité-SGP police FO organise de son côté une "marche de la colère policière et citoyenne" mercredi, jour où François Hollande les recevra.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers manifestent à Paris, le 21 octobre 2016. 
Des policiers manifestent à Paris, le 21 octobre 2016.  (SIMON GUILLEMIN / HANS LUCAS / AFP)