VIDEO. Dijon : la mère du conducteur accuse l'hôpital psychiatrique

Nasser, l'homme de 40 ans qui a volontairement renversé une dizaine de personnes à Dijon, était malade et instable, selon sa mère, qui s'est confiée à France 3 lundi.

PEGGY MAUGER - FRANCE 3

Le suspect qui a volontairement renversé et blessé une dizaine de personnes à Dijon (Côte-d'Or) est un schizophrène de longue date. Natif de Strasbourg, il avait emménagé à Dijon en 2000 avec son père, d'origine marocaine, et sa mère, de nationalité algérienne.

La mère du conducteur, un homme de 40 ans prénommé Nasser, le savait malade et instable. Elle a bien voulu recevoir France 3, lundi 22 décembre. "Je suis désolée pour les victimes, dit-elle, je pleure, je pleure." A propos du comportement de son fils, la mère éplorée le compare à un "chien" qui réagit aux ordres de son maître : "Mon fils est guidé par quelqu'un dans sa tête comme un chien. 'Attaque !' Il attaque", s'exclame-t-elle.

"C'est la faute de l'hôpital psychiatrique La Chartreuse"

La mère affirme avoir à plusieurs reprises alerté les médecins et les services sociaux sur l'état de son fils. "J'étais chez l'assistante sociale, je lui ai dit qu'il ne fallait pas le laisser sortir." Son fils faisait une dépression, dit-elle et "c'est la faute de l'hôpital psychiatrique La Chartreuse", accuse-t-elle.

Le chauffard a fait pas moins de 157 séjours volontaires en unité psychiatrique entre février 2001 et novembre 2014, à La Chartreuse, à Dijon, pour "une pathologie psychiatrique ancienne et lourde", comme l'a indiqué lundi la procureure de la République à Dijon, Marie-Christine Tarrare.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les policiers recueillent des preuves le 21 décembre 2014 à Dijon sur le site de l\'accident
Les policiers recueillent des preuves le 21 décembre 2014 à Dijon sur le site de l'accident (CITIZENSIDE / KONRAD KILLIAN / AFP)