Cet article date de plus d'un an.

Oise : une stèle commémorative notamment à la mémoire des Harkis vandalisée, la ville de Beauvais porte plainte

La stèle installée en novembre 2019 a été arrachée. Le maire de Beauvais Franck Pia, dénonce un acte "qui porte atteinte au devoir de mémoire".
Article rédigé par franceinfo - Avec France Bleu Picardie
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La stèle commémorative de la cité du stade de Voisinlieu et des Harkis a été vandalisée, a dénoncé le maire Beauvais Franck Pia. (CAPUTRE ECRAN FACEBOOK)

Un "acte inadmissible", dénonce le maire de Beauvais. La stèle commémorative à la mémoire des habitants de la cité du stade de Voisinlieu et des Harkis a été vandalisée. La ville a annoncé porté plainte, vendredi 24 février.

C'est sur son profil Facebook que le maire Franck Pia a d'abord dénoncé un "acte inadmissible qui porte atteinte au devoir de mémoire que nous défendons et faisons vivre avec force, et qui porte atteinte au respect que nous leur devons tous", a constaté France Bleu Picardie.

Franck Pia publie la photo des dégradations du lieu. On voit que la plaque commémorative a été arrachée. "Notre détermination reste intacte à faire perdurer leur mémoire", conclut-il, assurant que "oui nous avons porté plainte bien sûr".

Cette stèle avait été installée en novembre 2019, pour honorer les habitants des baraquements, construits après les bombardements de 1940. La ville de Beauvais avait en effet été très touchée par les attaques. Ces habitats ont d'abord accueilli les délogés, ceux qui avaient perdu leur logement dans les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Puis le lieu a servi à loger les immigrés qui ont travaillé à la reconstruction de Beauvais et enfin les Harkis, arrivés après 1962. Les bâtiments ont été démontés en 1984.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.