Costa Concordia : le commandant du paquebot, Francesco Schettino, jugé en appel

Le naufrage du paquebot début 2012 avait fait 32 morts. Le commandant, qui s'était enfui avant les passagers avait été condamné à 16 ans de prison en première instance.

FRANCE 2

Début de jeudi 28 avril à Florence du procès en appel de la catastrophe du Costa Concordia. C'était dans la nuit du 13 au 14 janvier 2012. Le paquebot avec plus de 4 000 personnes à bord s'échoue sur les rochers de l'île du Giglio. Le naufrage fait 32 morts. Le commandant, Francesco Schettino, aurait quitté le navire avant ses passagers, comme l'atteste une conversation enregistrée.

Absent au procès

En première instance, Francesco Schettino est condamné à 16 ans de prison, et avec la compagnie qui l'employait, à verser dix millions d'euros de dommages aux familles des victimes. Lors de ce second procès qui débute aujourd'hui, il va tenter de prouver qu'il a contribué à sauver des vies. "Il a déjà annoncé qu'il n'assisterait pas à son procès en appel", conclut le correspondant de France 2 en Italie, François Beaudonnet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Francesco Schettino, l\'ex-commandant du Costa Concordia, lors du dernier jour de son procès, le 11 février 2015, à Grossetto (Italie). 
Francesco Schettino, l'ex-commandant du Costa Concordia, lors du dernier jour de son procès, le 11 février 2015, à Grossetto (Italie).  (ALBERTO PIZZOLI / AFP)