Mort de Shaoyao Liu, abattu par la police à Paris : le Défenseur des droits s'est saisi de l'affaire

Le 26 mars 2017, Shaoyao Liu, un ressortissant chinois, était abattu par un policier à Paris. Une instruction judiciaire est en cours, mais le Défenseur des droits, Jacques Toubon, s'est autosaisi de l'affaire jeudi.

Un poster de Shaoyao Liu, 56 ans, le 2 avril 2017 à Paris, après qu\'il ait été abattu par la police.
Un poster de Shaoyao Liu, 56 ans, le 2 avril 2017 à Paris, après qu'il ait été abattu par la police. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le Défenseur des droits s'est autosaisi de l'affaire Shaoyao Liu, ce ressortissant chinois de 56 ans, tué par un policier le 26 mars dernier, à Paris, a appris franceinfo, confirmant une information de BFMTV.

Le Défenseur des droits peut mener ses propres enquêtes, en tant qu'autorité administrative indépendante, et formuler ensuite des recommandations. L'instruction dans l'affaire Shaoyao Liu étant toujours en cours, aucun détail sur l'enquête du Défenseur des droits n'a pu être obtenu.

Information judiciaire contre X

Dans ce dossier, une information judiciaire contre X a été ouverte, début avril, pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner commise par personne dépositaire de l'autorité publique et avec usage d'une arme".

Le 26 mars, trois policiers de la BAC sont intervenus au domicile de Shaoyao Liu. L'un d'entre eux a mortellement tiré sur le ressortissant chinois de 56 ans. Il a expliqué avoir agi en état de légitime défense, sous la menace d'une paire de ciseaux. Une version contestée par la famille du ressortissant chinois, qui évoque une "bavure".