Mort de Liu Shaoyao

Résumé de la rubrique

Liu Shaoyao, un Chinois de 56 ans, a été abattu par un policier à son domicile du 19e arrondissement de Paris, le 26 mars 2017. La version des fonctionnaires déployés sur place et de la famille de la victime sont diamétralement opposées : les premières invoquer la légitime défense pour justifier ce coup de feu, alors que les proches parlent de violences policières sans sommation.Les trois policiers de la BAC impliqués ont affirmé, selon les informations de franceinfo, avoir répondu à l'appel d'un voisin. Ce dernier aurait "vu un homme déambuler dans les parties communes de son immeuble avec ce qui ressemblait à un couteau ou une arme blanche". Après avoir forcé la porte du logement de Liu Shaoyao, ce dernier se serait jeté, armé d'un ciseau, sur le premier policier. Un second aurait alors aussitôt fait usage de son arme.L'avocat de la famille assure que si la victime avait un ciseau entre les mains, c'était pour "écailler" et "tailler du poisson" : "Il [a entendu] des coups violents à sa porte et voit qu'il s'agit de personnes en civil qui essaient de forcer la porte." Une fois les policiers entrés, il aurait été "propulsé vers l'arrière", le coup de feu aurait été enclenché dans la foulée.L'affaire suscite l'émoi dans la communauté chinoise et Pékin a demandé à Paris de faire toute la lumière sur cette affaire. Des rassemblements de protestation ont été organisés dans la capitale, parfois émaillés de heurts avec la police.