Cet article date de plus de cinq ans.

Mort d'Adama Traoré : la justice autorise une nouvelle autopsie

Le jeune homme est mort peu après son interpellation dans le Val-d'Oise la semaine dernière. Sa famille dénonce "une bavure".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une marche blanche en mémoire d'Adama Traoré défile dans les rues de Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), le 21 juillet 2016. (LUCAS ARLAND / CITIZENSIDE / AFP)

Le corps d'Adama Traoré va subir une nouvelle autopsie. La justice a accédé, mardi 26 juillet, à la demande de contre-expertise de la famille de ce jeune homme mort il y a une semaine peu après son interpellation dans le Val-d'Oise, alors qu'une première autopsie avait échoué à déterminer les causes du décès. "Une nouvelle autopsie aura lieu mardi à l'Institut médico-légal de Paris", a précisé le procureur de la République de Pontoise, Yves Jannier. Les résultats devraient être connus mercredi.

"Une phénomène infectieux"

Le procureur a par ailleurs indiqué que le rapport définitif d'autopsie, communiqué lundi à l'avocat de la famille, "n'apportait pas d'élément nouveau". Il confirme "un phénomène infectieux sur plusieurs organes" et "l'absence de violences de nature à entraîner le décès" du jeune homme de 24 ans, selon Yves Jannier. "En ce qui concerne la cause elle-même, on la déterminera certainement grâce aux analyses complémentaires", a-t-il poursuivi.

Lundi, l'avocat de la famille avait déclaré que le légiste qui a effectué la première autopsie "concluait à une absence de cause immédiate au décès et ne pouvait pas se prononcer immédiatement". Qualifiée de "bavure" par sa famille, la mort d'Adama Traoré a entraîné plusieurs nuits de violences dans la petite ville de Beaumont-Sur-Oise, où il avait été interpellé, et dans les communes voisines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.