Meurtre d'une étudiante à Toulouse : trois hommes et une femme mis en examen

Le corps d'Eva Bourseau, 23 ans, avait été retrouvé lundi soir dans son appartement du centre de Toulouse, en état de décomposition.

Des enquêteurs devant l\'immeuble où a été retrouvé le corps d\'une étudiante de 23 ans, à Toulouse (Haute-Garonne), le 4 août 2015.
Des enquêteurs devant l'immeuble où a été retrouvé le corps d'une étudiante de 23 ans, à Toulouse (Haute-Garonne), le 4 août 2015. ( MAXPPP)

Trois hommes et une femme ont été mis en examen, après la mort d'Eva Bourseau, une étudiante de Toulouse (Haute-Garonne), apparemment liée à un trafic de drogue, annonce le parquet, samedi 8 août. Le corps de la jeune femme avait été retrouvé lundi soir en état de décomposition dans son appartement. Pour faire disparaître la dépouille, les suspects se seraient inspirés de la série Breaking Bad, en tentant de la dissoudre dans de l'acide. 

Deux hommes ont été mis en examen vendredi en fin de journée pour assassinat, trafic de stupéfiants et vol aggravé et un troisième pour complicité d'assassinat par instigation, trafic de stupéfiants et vol aggravé. Tous les trois ont été écroués. La jeune femme, mise en examen pour trafic de stupéfiants, a été placée sous contrôle judiciaire, précise le parquet dans un communiqué.

Une dette de 6 000 euros contractée par la victime

Selon le récit du procureur de la République, vendredi, Eva Bourseau s'était lancée depuis peu dans le trafic de drogue avec deux des suspects pour le compte du suspect le plus âgé, un ancien étudiant en école de commerce, désigné comme la "tête de réseau". Le meurtre de la jeune femme serait lié à une dette de 6 000 euros contractée par la victime auprès de ce dernier, décrit comme "dangereux et violent".