Cet article date de plus de six ans.

La France participe à l'hommage aux victimes du massacre de Sétif

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le secrétaire d’État chargé des Anciens combattants s'est rendu en Algérie pour les commémorations du massacre qui a débuté le 8 mai 1945. France 3 revient dessus.

C'est l'une des pages les plus noires de l'histoire de l'Algérie française. Le 8 mai 1945, alors que l'on fête la capitulation du IIIReich, à Sétif, en Algérie, les festivités virent au drame. Des drapeaux algériens sont brandis à côté des drapeaux français et les autorités n'obtiennent par leur retrait.

Dans les semaines qui suivent, la répression fait entre 15 000 et 45 000 morts, tués par l'armée et la police. Dans le même temps, une centaine d'Européens sont tués par des nationalistes algériens. Ces événements marquent, pour certains, les prémices de la guerre d'indépendance qui débutera neuf ans plus tard.

Un nouveau geste de la France

Ce 19 avril, le secrétaire d’État aux Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, s'est rendu en Algérie. Il a déposé une gerbe devant le mausolée de la première victime du massacre. Ce geste symbolique était attendu de la part de l'Algérie. En décembre 2012, François Hollande avait prononcé des mots condamnant ce massacre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.