VIDEO. Mort de Zyed et Bouna : "De la peine, de la haine" à Clichy-sous-Bois après la relaxe des policiers

Le jugement rendu par le tribunal correctionnel de Rennes après la mort en 2005 des deux jeunes à Clichy-sous-Bois laisse un sentiment amer à certains habitants de la ville, rencontrés par France 3.

Voir la vidéo
FRANCE 3

La relaxe, lundi 18 mai, des deux policiers poursuivis par le tribunal correctionnel de Rennes (Ille-et-Vilaine) pour non-assistance à personne en danger après la mort, en 2005, de deux jeunes à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) laisse un sentiment amer à certains habitants de la ville, rencontrés par France 3.

"On a attendu dix ans pour rien"

Les policiers, un homme et une femme, étaient poursuivis après la mort, le 27 octobre 2005, de Bouna Traoré, 15 ans, et Zyed Benna, 17 ans, par électrocution à l'issue d'une course-poursuite. "La police s'en est sortie, on a attendu dix ans pour rien", confie une jeune femme. "De la peine, de la haine, on a tous les sentiments", assène-t-elle devant la caméra de France 3 après la décision de justice.

Même incompréhension, même amertume pour cet homme rencontré dans les rues de la ville. "C'est comme si, par ce jugement-là, on allait casser quelque chose que nous tous avions commencé à construire : le vivre-ensemble, le mieux-vivre."

Une photo datant du 6 mars 2015, de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).
Une photo datant du 6 mars 2015, de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). (DOMINIQUE FAGET / AFP)