VIDEO. Meurtres de Montigny-lès-Metz : un nouveau témoin s'invite au procès de Francis Heaulme

Vingt-huit ans après le double meurtre de Montigny-lès-Metz, le témoignage d'un ancien conducteur de train alimente le trouble à deux jours seulement de l'ouverture d'un nouveau procès

DOMINIQUE VERDEILHAN et ANTJE STAHLSCHMIDT - FRANCE 2

Francis Heaulme comparaît lundi 31 mars devant la cour d'assises de Moselle pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz (Moselle). Un autre homme serait mêlé à cette affaire, un nouveau témoignage jugé toutefois peu crédible par les parties civiles. Cet homme, Henri Leclaire, premier suspect interpellé dans l'affaire, a bénéficié d'un non-lieu dans cette affaire en 2013.

Un homme "costaud et petit" le long des voies ferrées

Le nouveau témoin est un ancien conducteur de train, qui s'était présenté une première fois auprès des enquêteurs, il y un an et qui s'est de nouveau manifesté il y a quelques semaines, selon une source judiciaire. Retraité de la SNCF, il assure avoir vu, depuis sa locomotive, un homme "costaud et petit", "trapu", portant un t-shirt blanc "taché de sang" courir le long des voies ferrées, à l'heure et à proximité des lieux où ont été retrouvés, le 28 septembre 1986, les corps de Cyril Beining et Alexandre Beckrich.

Les enquêteurs avaient réussi à obtenir les aveux de Patrick Dils, un adolescent de 16 ans qui sera condamné deux fois pour ce double meurtre. Il sera définitivement acquitté en 2002, au bout de 15 ans de prison.

3 octobre 2006 à Montigny-les-Metz (Moselle), Francis Heaulme lors d\'une reconstitution du double meurtre d\'Alexandre Beckrich et Cyril Beyning, en 1986.
3 octobre 2006 à Montigny-les-Metz (Moselle), Francis Heaulme lors d'une reconstitution du double meurtre d'Alexandre Beckrich et Cyril Beyning, en 1986. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)