Procès du "tueur de DRH" : une nouvelle expertise conclut à "une altération du discernement" de Gabriel Fortin

Gabriel Fortin, surnommé "le tueur de DRH", est accusé d'avoir assassiné en janvier 2021 trois femmes et d'avoir tenté d'assassiner un homme.
Article rédigé par franceinfo - avec France Bleu Drôme Ardèche
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
  (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS)

Une nouvelle expertise psychiatrique demandée par la présidente de la cour d'assises de l'Isère a conclu à "une altération du discernement au moment des faits" chez Gabriel Fortin, surnommé "le tueur de DRH", a appris vendredi 3 mai France Bleu Drôme Ardèche auprès de l'un des avocats de l'accusé. Son procès en appel aura lieu du 13 au 29 mai.

Gabriel Fortin est accusé d'avoir assassiné en janvier 2021 dans le Haut-Rhin, en Drôme et en Ardèche trois femmes et d'avoir tenté d'assassiner un homme. Trois de ces victimes étaient liées à ses deux derniers licenciements en 2006 et 2009 et la quatrième travaillait chez Pôle emploi.

Si Gabriel Fortin est reconnu irresponsable même partiellement, la justice peut le prendre en compte et adapter la peine. En première instance, la cour d'assises de la Drôme avait reconnu dans son verdict une altération du discernement - contrairement à l'expert psychiatre de l'époque - mais avait condamné Gabriel Fortin à la peine maximale, la réclusion à perpétuité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.